Lauréat 2022 – Nicolas Loeuille (Sorbonne Université – iEES),

pour ses travaux sur le rôle des traits de dispersion des espèces végétales sur la structuration des assemblages de plantes à différentes échelles, et plus récemment le rôle de ces communautés sur les assemblages de champignons mycorhiziens.

Primer C. Mony est également reconnaître l’importance des travaux des enseignants-chercheurs dans le paysage de la recherche française.

Lauréate 2021 – Emmanuelle Porcher (CESCO-MNHN),

pour ses travaux de recherche menés successivement sur l’évolution des systèmes de reproduction des plantes puis sur les relations agriculture/biodiversité (relation plantes-pollinisateurs et impact des changements environnementaux sur les communautés de plantes).

Ce prix récompense également son investissement sans relâche dans l’enseignement et les sciences participatives au Muséum ainsi que pour la gestion dynamique et bienveillante de son laboratoire

Lauréate 2020 – Cendrine Mony (UMR CNRS 6553, Université de Rennes),

pour ses travaux sur le rôle des traits de dispersion des espèces végétales sur la structuration des assemblages de plantes à différentes échelles, et plus récemment le rôle de ces communautés sur les assemblages de champignons mycorhiziens.

Primer C. Mony est également reconnaître l’importance des travaux des enseignants-chercheurs dans le paysage de la recherche française.

Lauréate 2019 – Isabelle Chuine (CEFE, Montpellier)

Lauréat 2018 – Wilfried Thuiller (LECA, Grenoble)

Lauréate 2017 – Tatiana Giraud (ESE, Paris)

Lauréate 2016 – Elisa Thébault (iEES, Paris)

Lauréat 2015 – Aurélien Besnard (CEFE, Montpellier)

Lauréat 2014 – Jean-Francois Le Gaillard (iEES, Paris)

Lauréat 2013 – Stephan Hättenschwiler (CEFE, Montpellier)