L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Il contribue, s’agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, ainsi qu’à la gestion équilibrée et durable de l’eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).

Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur les 2 800 agents qui composent des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
– une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
– une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
– des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

Le Parc naturel marin de Mayotte (PNMM) a été créé par décret le 18/01/2010. C’est le premier parc naturel marin créé en outre-mer.

Situé dans le canal du Mozambique, un des hauts lieux de la biodiversité mondiale, le PNMM couvre l’ensemble de la Zone Economique Exclusive (68800 km²). Sur une île où les ressources de la mer constituent la principale source de protéine et la pêche le second secteur d’activité, concilier protection du milieu marin et développement durable des activités constitue un des défis à relever par le Parc.

Fixées par le décret de création, les objectifs du Parc résultent de deux ans d’études et de concertation avec les usagers de la mer. Le Parc dispose de sept grandes orientations de gestion qui constituent le point de mire des actions qu’il met en place.
Mission

Le plan de gestion du Parc naturel marin de Mayotte présente une orientation spécifiquement dédiée à la préservation du patrimoine naturel, qui prévoit notamment le suivi d’espèces emblématiques et la mise en place de réseaux de suivi d’observateurs bénévoles. C’est dans ce contexte que le réseau d’observateurs « TsiÔno » a été créé en 2015.

Le réseau invite l’ensemble des usagers de la mer à faire part de leurs observations d’espèces marines emblématiques, rares, protégées ou potentiellement invasives dans les eaux mahoraises, via la plateforme web dédiée : www.tsiono.fr.

Au-delà de son objectif intrinsèque d’amélioration des connaissances générales sur les espèces ciblées, le réseau TsiÔno vise également à fédérer les usagers de la mer autour d’un projet de sciences participatives et à sensibiliser le grand public à la préservation du milieu marin. Il comprend un volet dédié à la photo-identification de certaines espèces remarquables (dauphins, baleines, raies manta, requin baleine).

Activités principales
En lien étroit avec les chargés de mission « mobilisation citoyenne » et « connaissance des écosystèmes », l’animateur TsiÔno sera en charge de faire vivre ce réseau de sciences participatives et de valoriser les données collectées.

Contribuer à la promotion du réseau :
Faire connaître le réseau auprès du grand public, des potentiels contributeurs et partenaires,
Animer la page Facebook dédiée au réseau, rédiger et publier des contenus,
Mettre en place des campagnes de communication (ex : mini-série vidéo)
Aider à élaborer des nouveaux supports et outils pour les observateurs (carnet d’observation, guide d’identification des espèces),
Participer à la recherche et la création de nouveaux partenariats.

Participer à la collecte de données et à leur valorisation
Sensibiliser et inciter les observateurs professionnels (opérateurs whale-watching, plongée sous-marine…) à saisir et partager leurs données
Valider les données collectées par les plaisanciers via la plateforme web,
Contribuer au rapportage régulier des résultats du réseau auprès des contributeurs et des partenaires,
Mettre à jour les catalogues de photo-identification,
Etayer la réflexion sur l’analyse des données de sciences participatives
Valoriser les résultats du réseau auprès du public (conférences, publications, événementiel…).

Contribuer à la Sensibilisation les usagers de la mer :
Contribuer à la mise en place des ateliers participatifs en lien avec la préservation du lagon de Mayotte afin de mobiliser et fédérer les usagers de la mer par le biais de la science participative
Mener des actions de sensibilisation sur les pontons de plaisance
Contribuer à tous les évènements de sensibilisation et d’animation liés au milieu marin organisés par le Parc.

Participer au pilotage de la plate-forme web Tsiono
En lien avec le prestataire informatique dédié, veiller au bon fonctionnement de la plate-forme et de l’application mobile
Proposer et mettre en œuvre des évolutions de ces outils

Assister la chargée de mission connaissance des écosystèmes sur les projets mammifères marins et élasmobranches
Contribuer à la réflexion et la conception des projets et études du parc naturel marin
Participer aux études en cours (gestion administrative, travaux internes, synthèses, évaluation, …)
Être force de proposition sur les perspectives de travail et les projets en cours

L’animateur TsiÔno sera également sollicité pour exploiter les données collectées dans le cadre de l’élaboration des protocoles de suivi des écosystèmes et dans l’élaboration des avis du Parc.

Relations internes :
Relations étroites avec l’ensemble du service ingénierie et du service communication, et notamment les chargés de mission « mobilisation citoyenne » et « connaissance des écosystèmes ».
Echanges fluides et réguliers avec les agents du service opération pour assurer la collecte des données d’observation réalisées pendant leurs missions.
Lien avec les réseaux thématiques de l’OFB « mammifères marins » et « tourisme et loisirs », ainsi qu’avec les chargés de mission homologues des autres Parcs naturels marins

Compétences et qualités requises

Connaissances :
Animation de réseau
Sciences participatives
Ecologie marine tropicale

Savoir-faire opérationnel :
Animation d’atelier / de conférence
Outils informatiques : maîtrise des tableurs, base de données et SIG. Des notions en statistiques (R, etc …) et sur les pages web seraient appréciées
Capacités rédactionnelles et de présentation orale
Gestion de projet

Savoir-être professionnel :
Relations avec des professionnels de la mer : pédagogie et adaptabilité du discours
Relations avec le grand public : ouverture d’esprit, pédagogie, sens de la communication
Force de proposition
Autonomie
Capacité à rendre compte régulièrement.

Dépôt de candidature
Pour déposer une candidature : https://ofb.gestmax.fr/366/1/vsc-animation-du-reseau-de-sciences-participatives-tsiono-h-f

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.