Nous sommes à la recherche d’un·e candidat·e pour défendre un projet de thèse à l’école doctorale SEVAB de Toulouse sur l’écologie des grands herbivores.
Si vous êtes intéressé·e, merci de nous faire parvenir un CV, avec votre classement M1 et M2, pour un premier contact.

Résumé :
Le mouvement des animaux, qui résulte des interactions entre les besoins des individus et leur environnement, est couramment considéré comme un comportement clé pour comprendre et prévoir les réponses des animaux aux changements globaux, et déterminer les variations en abondance et en distribution des populations. L’axe central de cette thèse sera de comprendre comment les grands herbivores, et notamment les chevreuils, se déplacent dans leur environnement et quels sont les drivers de ces mouvements et activités associées, notamment en termes de structure du paysage et de caractéristiques individuelles (eg statut reproducteur, personnalité). Une étude approfondie des facteurs environnementaux et individuels qui sous-tendent les tactiques spatiales au sein d’un ingénieur des écosystèmes tels que le chevreuil permettrait de mieux comprendre quelles sont les contraintes qui jouent sur les capacités de déplacement des animaux et, in fine, de mieux prédire la distribution des (dis)services associés, afin d’anticiper la réponse de ces systèmes aux changements globaux.
Animal movement, which results from interactions between individual needs and their environment, is commonly considered as a key behavior for understanding and predicting animal responses to global change, and for determining variations in population abundance and distribution. The focus of this PhD will be to understand how large herbivores, particularly roe deer, move through their environment and what the drivers of their movements and associated activities are, particularly in terms of landscape structure and individual characteristics (e.g. reproductive status, personality). An in-depth study of the environmental and individual factors underlying spatial tactics within such an ecosystem engineer as the roe deer would allow a better understanding of the constraints that play on the animals’ movement capacities and, ultimately, to better predict the distribution of associated ecosystem services and disservices, in order to anticipate the response of these systems to global changes.

Plus d’informations sur la thèse ici :
https://ed-sevab.univ-toulouse.fr/as/ed/voirproposition.pl?langue=&site=edsevab&matricule_prop=36339
http://www2.toulouse.inra.fr/cefs/

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: nicolas.morellet@inrae.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.