Le laboratoire ECODIV EA1293/USC INRAE de l’Université de Rouen Normandie proposent un projet de thèse (allocation doctorale régionale obtenue) de 3 ans à partir de Septembre 2021. Encadrement : Matthieu Chauvat, Estelle Forey et Ludovic Henneron

CONTEXTE :
Les interactions plantes-sol sont essentielles pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes et des services associés (Mariotte et al. 2018). Une meilleure compréhension de ces interactions ouvrirait des champs d’applications intéressants que ce soit en agro-écologie, en écologie de la conservation ou en écologie de la restauration (ex : gestion des espèces invasives).
Les plantes sont des ingénieurs du sol car elles influencent les propriétés physico-chimiques des sols et constituent l’essentiel des apports de matières organiques aux organismes du sol principalement via les litières et la rhizodéposition. Les organismes du sol quant à eux ont un rôle majeur dans la décomposition de la matière organique, le recyclage des nutriments, et la structuration des sols.
Les interactions entre ces compartiments sont nombreuses et réciproques. Elles peuvent induire des boucles de rétroactions (’plant-soil feedback’, PSF) qui peuvent être négatives, neutres ou positives pour la croissance et la dynamique des communautés végétales. Par exemple, les organismes du sol peuvent promouvoir la coexistence des plantes, et cela même dans le cas d’une très forte compétition entre plantes qui aurait pu conduire à de l’exclusion compétitive (Bever et al. 2012). De même, les PSFs pourraient expliquer le succès invasif des plantes exotiques (Van der Putten et al. 2013). Bien que ces PSFs fassent l’objet d’attentions croissantes dans les études en écologie et agronomie ces dernières années, le rôle des racines et en particulier de la rhizodéposition comme déterminant de la biodiversité et du fonctionnement du sol restent encore peu abordées. De même la nature et l’intensité de ces interactions semblent modulées par les conditions environnementales (ex : gradient de stress).

OBJECTIFS :
Les objectifs scientifiques ambitieux de ce projet doctoral d’ores et déjà financés (bourse de thèse et fonctionnement pour la recherche) sont de trois ordres :
1. Partitionner les effets litières et rhizodéposition dans la régulation des biotes endogés et de leurs fonctions associées.
2. Etudier l’effets des boucles de rétroaction plantes-sol lié à la rhizodéposition sur les interactions biotiques entre plantes (compétition, facilitation…) et la structuration des communautés végétales.
3. Appréhender de quelles façons les gradients de stress liés aux changements globaux (changement climatique et invasions biologiques) peuvent modifier l’ensemble de ces processus.

Mots-clés : Biodiversité, Interactions plantes/sol, Traits fonctionnels, Recyclage des nutriments, Rhizodéposition, Exsudats.

Profil recherché
En plus de posséder d’excellentes dispositions au travail d’équipe, le candidat devra avoir de solides compétences en écologie/sciences de l’environnement (Master 2), un goût pour les approches appliquées et interdisciplinaires, ainsi que de très bonnes capacités rédactionnelles en anglais. Le candidat devra avoir démontré son attirance pour le domaine de la recherche. Des connaissances en écophysiologie végétale/écologie des sols/biogéochimie seraient appréciées. Des compétences en analyses statistiques (utilisation du logiciel R) sont requises.

Procédure de recrutement :
Une lettre de motivation et un CV (regroupé en un seul fichier) sont à envoyer à Matthieu Chauvat (matthieu.chauvat@univ-rouen.fr), Estelle Forey (estelle.forey@univ-rouen.fr) et Ludovic Henneron (ludovic.henneron1@univ-rouen.fr), avant le 6 juin 2021. Des entretiens seront réalisés le 14 juin 2021 pour les candidats sélectionnés sur dossier. Les résultats seront communiqués le 16 juin au plus tard.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: estelle.forey@univ-rouen.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.