Quantification des fuites des nitrates par lixiviation à l’échelle de l’aire d’alimentation des Captages de Bouillargues et de Le Cailar (Gard)

L’organisme :
L’Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Vistre Vistrenque est organisé autour de 5 pôles techniques répartis sur deux sites d’implantation différents : Entretien de la végétation rivulaire, Revitalisation de cours d’eau, Inondation, Eau souterraine et SAGE. Le pôle eau souterraine regroupe 6 agents, dont 3 animateurs captages prioritaires.
Contexte du stage :
Le territoire de l’EPTB Vistre Vistrenque compte 42 captages d’eau potable. En raison de la présence de pesticides et/ou de nitrates, 21 d’entre eux ont été classés « prioritaires » pour la mise en place de programmes de restauration et de protection de la qualité de l’eau.
Aujourd’hui, si la qualité de l’eau s’améliore en ce qui concerne les pollutions par les pesticides, la pollution par les nitrates persiste ou tend à augmenter. C’est le cas notamment pour le Puits des Canaux (commune de Bouillargues) et le captage du chemin de Marsillargues ( commune de Le Cailar) où la concentration en nitrates est en augmentation et dépasse la norme de potabilité de 50 mg/l.
Les maraichers, viticulteurs et céréaliers sont accompagnés dans le changement de pratiques depuis plusieurs années par la Chambre d’Agriculture du Gard et l’EPTB VV (formations, conseils ferti, mesures de reliquats azotés…).
Objet du stage :
Les objectifs du stage sont :
1/ de déterminer le reliquat début drainage admissible sous les sols agricoles pour obtenir une eau de bonne qualité au captage. (Selon la méthodologie proposée par le « guide pour une gestion dynamique du projet d’une AAC à enjeu « nitrate » – Piloter un territoire selon une logique de résultat pour la qualité de l’eau – INRAE – Septembre 2020 ».)
2/ de mobiliser un réseau d’agriculteurs afin de créer un observatoire des reliquats début drainage
Ces données permettront :
– D’une part de comprendre l’évolution des teneurs en nitrate dans l’eau captée en fonction des valeurs de reliquats mesurés depuis le début du programme d’action
– D’autre part, d’accompagner les agriculteurs du territoire dans l’évolution de leurs pratiques de fertilisation.
Mission principale :
Pour réaliser cette quantification des fuites des nitrates par lixiviation via la mobilisation de modèles hydriques et agronomiques, le stagiaire réalisera :
 Recueil des données, analyse et traitements statistiques
 Construction de l’outil de calcul du RDD
 Etablir un réseau de parcelles avec les agriculteurs
 Communication des résultats au monde agricole (réunion, flyer, vidéo …)
 Synthèse des résultats
 Analyse et discussion des limites éventuelles de la méthode par rapport au contexte climatique méditerranéen, la typologie des sols…

Missions secondaires :
 Participation aux actions d’animation captages prioritaires
 Participation aux formations agricoles
 Participation aux missions du pôle eau souterraine
Zone d’intervention : Aire d’alimentation du Puits des Canaux à Bouillargues et du captage du chemin de Marsillargues à Le Cailar
Compétences et aptitudes requises :
 Solides connaissances en agronomie (plus particulièrement sur le cycle de l’azote) et en pédologie (bilan hydrique)  Travail d’équipe
 Maitrise de la suite Office, SIG (Arcgis ou Qgis), (et de statistique R’ serait un plus)  Permis B demandé
 La connaissance de l’agriculture méditerranéenne serait un plus  Autonomie
 Aptitude au travail de terrain
Démarrage souhaité : Février-Mars 2023 pour un stage de 6 mois.
Lieu de stage : Aimargues

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: md.gras@vistre-vistrenque.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.