Contexte de l’étude :

L‘analyse de sève pour sa composition est étudiée depuis de nombreuses années chez diverses espèces d’intérêt agronomique (Weibull et al., 1990; Hochmuth, 1994). Chez le noisetier, des mesures de minéralomasse ont été effectuées dans les différents compartiments de la plante (Germain and Sarraquigne, 2004; Canali et al., 2005; Bayrak Ozbucak et al., 2011; Ajili Lahiji, 2021). Ces mesures ont servi à déterminer les besoins en éléments minéraux du noisetier pour permettre une récolte de noisettes de qualité. Ces données sont utilisées pour l’élaboration des plans de fumure des producteurs de la coopérative Unicoque. Toutefois, les besoins en éléments nutritifs des arbres varient en fonction de la saison et de l’allocation de ces ressources vers les divers organes (reproductif, foliaire et de réserve par exemple)(Bayrak Ozbucak et al., 2011). Ces variations saisonnières des éléments minéraux ainsi que les flux de ces éléments sont encore mal connues. Une meilleure connaissance de ces phénomènes permettrait de mieux appréhender certaines problématiques de production et d’adapter au mieux les apports des différents éléments nutritifs aux noisetiers en fonction de leurs besoins réels.
Des travaux récents conduits au sein de l’équipe mixte ANPN / Unicoque en verger de noyer ont permis d’évaluer l’intérêt d’une méthode analytique encore peu employée en France, l’analyse de sève. Cette méthode permet de mesurer les flux des éléments minéraux circulant dans la sève à intervalles réguliers. Les premiers résultats de cette étude conduisent l’équipe ANPN / Unicoque à prolonger l’étude sur les noix pour confirmer les données acquises ainsi qu’à déployer la méthodologie sur noisetier.

Références :

Ajili Lahiji, A., 2021. Study of Nutritional Status of Hazelnut Orchards of (Corylus avellana L.) Guilan Province by Using with Deviation of Optimum Percent (DOP). J. Hortic. Sci. 35, 73–86. https://doi.org/10.22067/jhs.2021.61863.0
Bayrak Ozbucak, T., Kutbay, H.G., Yalcin, S., Kilic, D.D., 2011. Foliar Nitrogen (N), Phosphorus (P) Dynamics, and Foliar Resorption of Corylus avellana var. avellana. Ekoloji 20, 1–7. https://doi.org/10.5053/ekoloji.2011.811
Canali, S., Nardi, P., Neri, U., Gentili, A., 2005. LEAF ANALYSIS AS A TOOL FOR EVALUATING NUTRITIONAL STATUS OF HAZELNUT ORCHARDS IN CENTRAL ITALY. Acta Hortic. 291–296. https://doi.org/10.17660/ActaHortic.2005.686.41
Germain, E., Sarraquigne, J.-P., 2004. Le noisetier, Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes. ed, monographie. Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes, Paris, France.
Hochmuth, G.J., 1994. Efficiency Ranges for Nitrate-Nitrogen and Potassium for Vegetable Petiole Sap Quick Tests. HortTechnology 4, 218–222. https://doi.org/10.21273/HORTTECH.4.3.218
Weibull, J., Ronquist, F., Brishammar, S., 1990. Free Amino Acid Composition of Leaf Exudates and Phloem Sap: A Comparative Study in Oats and Barley. Plant Physiol. 92, 222–226. https://doi.org/10.1104/pp.92.1.222

Descriptif du stage :

Le stage se déroulera en différentes étapes listées ci-après :
– Recherche bibliographique sur : les travaux d’analyse de sève conduits sur d’autres espèces, la mobilité des éléments minéraux dans la plante, vérification de l’adéquation du protocole employé actuellement avec la bibliographie.
– Réalisation des prélèvements sur noyer et noisetier et gestion des envois au laboratoire.
– Suivi des résultats et mise en correspondance des données d’analyse avec les stades phénologiques (notation BBCH) et avec l’itinéraire techniques des vergers (apports de fertilisants, irrigation).
– Analyse statistique de l’ensemble des données.
– Création de références avec les recherches bibliographiques et les résultats.
– Création d’un outil d’aide à la décision pour la conduite de la fertilisation des vergers de noisetiers et de noyers.

Les données acquises dans ce stage feront l’objet d’un mémoire de stage (fin d’étude).

Profil recherché :

En cours de Master 2 de cursus universitaire ou d’école d’ingénieur agronome ou équivalent.
Le permis B et un véhicule personnel est nécessaire pour se déplacer sur les différents vergers et sites. Les frais seront remboursés selon barème en vigueur à la Coopérative.
Rédaction et communication en anglais.

Autonome, rigoureux(se), esprit de synthèse, aisance en informatique bureautique et statistique.

Le (La) candidat(e) intégrera une équipe de 20 personnes constituée de techniciens, ingénieurs et docteurs travaillant au sein des pôles amont de la coopérative Unicoque/ANPN.

De bonnes connaissances en biologie et en physiologie végétale seront des atouts supplémentaires au bon déroulement du stage.

Conditions matérielles :
La coopérative peut mettre à disposition un logement situé à Cancon (Lot et Garonne) pour la durée du stage. Un ordinateur sera fourni pour la durée du stage.

Encadrants :

Alane Paradinas, Ingénieur Agronome, Ingénieur conseil fruits à coque SCA Unicoque.
Dr. Julien Toillon, Chercheur Ecophysiologiste, Ingénieur Expérimentation ANPN.

Pour faire acte de candidature, adressez vos demandes au service Ressources Humaines d’Unicoque/ANPN : Mme MENGUY MIGNANO recrutement@unicoque.com.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: recrutement@unicoque.com

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.