Stage M2/ingénieur : Elaboration d’une stratégie de surveillance pour évaluer les effets des parcs éoliens en mer sur les peuplements de poissons.

En France, le premier parc éolien offshore devrait être opérationnel d’ici 2022 et nécessitera un suivi approfondi des peuplements de poissons pour détecter et quantifier les effets potentiels des parcs sur l’ichtyofaune. La pêche expérimentale multi-engins traditionnellement utilisée dans les études d’impact réglementaires des énergies marines renouvelables (EMR) sur les poissons n’est pas suffisante pour remplir cet objectif et apporter des réponses aux questionnements de la société civile. Par ailleurs, les réglementations d’accès aux sites et les spécificités des parc éoliens offshores limiteront la capacité à mettre en œuvre certaines méthodes de suivi.

Dans ce contexte, le projet FISHOWF (CoReD 2021, FEM/Investissements d’Avenir) vise à développer des stratégies de suivi efficaces pour identifier et évaluer les effets des parcs éoliens en mer sur les peuplements de poissons.

Un des objectifs de FISHOWF est de proposer des recommandations méthodologiques basées sur une approche combinée utilisant plusieurs méthodes innovantes et complémentaires pour examiner les effets des parcs éoliens offshores sur les peuplements de poissons.

MISSIONS DU STAGIAIRE

Dans le cadre du projet FISHOWF, le/la stagiaire aura pour missions :

A partir de la littérature et d’une analyse critique, définir le cahier des charges de la stratégie de surveillance des poissons à élaborer. Si pertinent et possible, prioriser chaque aspect :
Quels sont les pressions et effets attendus sur les poissons, à surveiller/évaluer ?
Quels peuplements de poissons sont susceptibles de répondre, et doivent être surveillés/évalués ?
Quels indicateurs d’état écologiques des peuplements (e.g. diversité, abondances, biomasses) de poissons doivent être quantifiés ?
A quelles échelles spatiales (autour des structures, à l’échelle du parc, à l’échelle régionale) et quelles échelles temporelles (avant travaux, pendant travaux, pendant exploitation, pendant démantèlement) les peuplements de poissons doivent être surveillés/évalués ?
Pour chaque projet de parc, quelles contraintes (environnementales et réglementaires) sont susceptibles de limiter la mise en œuvre de certaines méthodes de suivis ?
Recenser et diagnostiquer les méthodes existantes.
Recenser – dans la littérature scientifique internationale et dans les études d’impacts disponibles – les différentes approches et méthodes existantes pour le suivi de l’état écologique des peuplements de poissons.
Bancariser les données déjà collectées dans le cadre d’études d’impacts passées et en cours dans les zones de parcs éoliens en mer métropolitains.
Diagnostiquer les avantages et inconvénients propres à chacune des méthodes de suivis existantes vis-à-vis du cahier des charges précédemment définis, grâce à (1) une analyse quantitative des méthodes pour lesquelles des données ont pu être collectées, et (2) pour les autres méthodes, réaliser une analyse qualitative éclairées par la littérature scientifique.
Identifier une sélection parcimonieuse de méthodes de suivis qui seraient complémentaires et offrirait un bon ratio cout/bénéfice
Conclure en proposant une stratégie de surveillance des poissons, et indiquer les grandes directions des travaux de développement méthodologiques

COMPÉTENCES REQUISES

Formation initiale
Dernière année de master ou de cycle ingénieur en écologie marine ou équivalent

Connaissance spécifiques Requises :

Connaissances générales du contexte des EMR
Connaissances théoriques en écologie des communautés et stratégies d’échantillonnages pour études d’impacts (e.g. BACI design)
Compétences en recherche bibliographique et gestion de références
Compétences en structuration de base de données, et analyses statistiques de données de communautés écologiques
Rédaction scientifique

Connaissance spécifiques souhaitées :

Connaissances en méthodes de suivis des peuplements de poissons côtiers
Un niveau solide en anglais sera un avantage car ce projet interagira avec un réseau international

Qualité professionnelles

Aisance relationnelle
Maîtrise de l’anglais (lecture) indispensable
Rigueur scientifique
Esprit d’analyse critique
Esprit d’initiative

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: contact@france-energies-marines.org

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.