Laboratoire d’accueil : UMR 1121, Laboratoire Agronomie et Environnement (LAE) Nancy Colmar, Université de Lorraine – INRA, 2 avenue de la forêt de Haye, 54518 Vandoeuvre-les-Nancy
Lieu du stage : Vandoeuvre-les-Nancy
Nom du tuteur de stage (maitre de stage) : Alice Michelot-Antalik et Alan Kergunteuil

Coordonnées du maitre de stage :
Tél . & mail Alice Michelot-Antalik
Email : alice.michelot@univ-lorraine.fr
Tel : 03 72 74 40 59

Alan Kergunteuil
Email : alan.kergunteuil@univ-lorraine.fr
Tel : 03 72 74 40 62

Résumé du stage

Les invasions biologiques sont considérées comme la deuxième cause mondiale de perte de la biodiversité. Après leur introduction, intentionnelle ou non, les plantes invasives prolifèrent en remplaçant les espèces autochtones par différents mécanismes (e.g. compétition, allélopathie). La Renouée du Japon (Reynoutria japonica) et le Robinier Faux Acacia (Robinia pseudoacacia) sont des espèces considérées comme invasives en France. Leur expansion pose des problèmes environnementaux et économiques posant des difficultés pour les gestionnaires. La SNCF met en place un projet de lutte écologique contre ces espèces invasives le long de ses voies ferrées. Le stage proposé s’inscrit dans ce cadre et s’intègre dans un consortium de 3 laboratoires de l’Université de Lorraine impliqués dans le projet avec l’entreprise SNCF réseau.

L’objectif principal du stage est d’analyser les interactions biotiques entre la Renouée du Japon et un cortège de plantes de restauration. Des premiers suivis seront également réalisés sur les interactions entre le Robinier et Sambucus racemosa. Après une analyse bibliographique, le stagiaire proposera des modalités à tester avant de mettre en place des expériences en conditions contrôlées. L’objectif sera d’évaluer le potentiel de restauration d’un mélange de trois espèces végétales à travers des effets antagonistes, additifs ou synergiques opérant sur les interactions compétitives et/ou allélochimique. Des rhizomes de renouées seront implantés en présence des différentes espèces restauratrices seules et en mélange. Des mesures de traits fonctionnels liés au développement (taux de croissance), à l’utilisation des ressources (surface foliaire spécifique, teneur en matière sèche des feuilles et à l’exsudation de certains composés allélochimiques (polyphénols) seront effectuées régulièrement. Nous chercherons un mélange de plantes de restauration avec des divergences fonctionnelles pour faciliter leur co-existence tout en altérant la renouée sur plusieurs composantes de sa niche écologique.

Le stagiaire rencontrera les participants du projet travaillant pour la gestion concertée des sites mises en place par la SNCF. Les résultats issus de cette étude alimenteront les futurs protocoles et suivis des essais de lutte intégrée au bord des voies ferrées.

Date de début du stage Février 2022 Date de fin du stage Juillet 2022

Candidatures : envoyer CV, lettre de motivation et relevés de notes par courriel à Alice Michelot-Antalik (alice.michelot@univ-lorraine.fr) et Alan Kergunteuil (alan.kergunteuil@univ-lorraine.fr)

Avant le 16 octobre 2021

Compétences attendues :

Formation en écologie ou écophysiologie végétale, niveau master 2.
Motivation, rigueur et prise d’initiatives.
Compétences en suivi d’expérimentations en laboratoire, analyse de données et statistiques.

Références dans le domaine :

Aguilera A., Alpert P., Dukes J., Harrington R. (2010). Impacts of the invasive plant Fallopia japonica (Houtt.) on plant communities and ecosystem processes. Biol Invasions 12:1243–1252.
Bais, H. P., Vepachedu, R., Gilroy, S., Callaway, R. M. and Vivanco, J. M. (2003). Allelopathy and exotic plant invasion: from molecules and genes to species interactions. Science, v. 301, n. 5638, p. 1377–1380.
Carboni, M., Calderon-Sanou, I., Pollock, L., Violle, C., & Thuiller, W. (2018). Functional traits modulate the response of alien plants along abiotic and biotic gradients. Global Ecology and Biogeography, 27(10), 1173–1185. doi: 10.1111/geb.12775
Navarro-Cano, J. A., Goberna, M., & Verdú, M. (2019). Using plant functional distances to select species for restoration of mining sites. Journal of Applied Ecology, 56(10), 2353–2362. doi: 10.1111/1365-2664.13453
Parepa, M., & Bossdorf, O. (2016). Testing for allelopathy in invasive plants: it all depends on the substrate! Biological Invasions, 18:2975–2982.
Serniak, L. T. (2016). Comparison of the allelopathic effects and uptake of Fallopia japonica phytochemicals by Raphanus sativus. Weed Research, v. 56, n. 2, p. 97–101.
Zhang, Z., Liu, Y., Yuan, L., Weber, E., & van Kleunen, M. (2021). Effect of allelopathy on plant performance: a meta-analysis. Ecology Letters, 24(2), 348–362. doi: 10.1111/ele.13627

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: alice.michelot@univ-lorraine.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.