Patrimoine Naturel
Centre d’expertise et de données sur la nature
OFB‐CNRS‐MNHN

Le Muséum national d’Histoire naturelle recrute :
Un(e) stagiaire « Appui à l’élaboration d’une méthode d’évaluation de l’effet de mesures de lutte contre les espèces exotiques envahissantes »

CONTEXTE
Le service PatriNat ‐ co‐habilité par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, PatriNat est rattaché à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra‐marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d’informations et à l’application de ces connaissances pour l’appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.

PatriNat contribue à la mission d’expertise confiée au Muséum National d’Histoire Naturelle pour la connaissance et la conservation de la nature. Dans ce cadre l’équipe développe et diffuse des outils (référentiels, protocoles, standards de données…) pour collecter et diffuser les informations concernant le patrimoine naturel, son état et son évolution. Ce travail est mené en lien avec les partenaires concernés : organismes institutionnels, associations…
Par ailleurs, l’OFB a confié à PatriNat le pilotage des Appels à Manifestations d’Intérêts (AMI) finançant des suivis, essentiellement naturalistes, visant à évaluer l’efficacité de mesures de gestion en site Natura 2000.
Entre 2019 et 222, ce programme, a permis de sélectionner une quarantaine de projets portant sur la restauration et l’entretien de milieux ouverts, la création et restauration de mares, le retard de fauche, la plantation de haies et la restauration de milieux tourbeux.

Les données recueillies via cet AMI alimentent les analyses réalisées au niveau national par Patrinat. Elles résultent de la mise en œuvre de suivis menés sur chaque site selon des méthodes et protocoles spécifiques et communs à l’ensemble des projets engagés dans l’AMI.

Ces méthodes ont été développées par PatriNat en plusieurs étapes :
– Bibliographie des protocoles couramment employés pour les suivis des mesures ou des milieux concernés et échanges avec des gestionnaires, chercheurs et/ou experts de ces mesures/milieux
– Sélection de protocoles, adaptation si nécessaire, définition du dispositif expérimental (échantillonnage, comparaison, nombre et dates des passages, etc) afin d’établir une première version du cadre méthodologique, test en conditions réelles si possible
– Phase de consultation : sollicitation de gestionnaires, chercheurs et/ou experts pour relecture
– Evolution du cadre méthodologique selon les retours et rédaction de la version finale

En 2022, l’OFB publiera un 5ème AMI qui portera sur deux mesures de gestion :
– La restauration de milieux tourbeux (méthode déjà élaborée pour le 4ème AMI)
– La lutte contre les espèces exotiques envahissantes (EEE). Il n’existe pas encore de méthodologie adaptée au cadre de l’AMI pour ce type de mesures de gestion ; elle doit donc être élaborée en 2022.
DESCRIPTION DES MISSIONS
Le ou la stagiaire recruté(e) sera intégré(e) à l’équipe « Espaces & partenariats » de PatriNat sous la responsabilité de la cheffe d’équipe et en interaction avec la chargée de mission « Efficacité mesures Natura 2000 » et le coordinateur de la cellule « Espaces ». Le ou la stagiaire contribuera à l’élaboration du cadre méthodologique pour l’évaluation de mesures de lutte contre les espèces exotiques envahissantes.

Il s’agira notamment pour le ou la stagiaire de :
o Prendre connaissance des cadres méthodologiques développés pour les AMI précédents
o Effectuer une recherche bibliographique et organiser des prises de contacts d’experts au sujet de la lutte contre les EEE et des protocoles couramment employés
o Assister la chargée de mission pour la définition d’un ensemble de protocoles et de dispositifs expérimentaux permettant d’évaluer ce type de mesure de gestion
o Participer aux tests des protocoles sur le terrain
o Participer à la rédaction du cadre méthodologique

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
Être titulaire d’une licence de biologie / écologie et suivre un cursus de master (1 ou 2) en écologie.

QUALIFICATIONS REQUISES
– Connaître les grands principes d’évaluation et de suivis en écologie ;
– Avoir des connaissances voire de l’expérience en méthodes de gestion/restauration des milieux naturels ;
– Avoir des connaissances naturalistes ;
– Être capable de travailler en équipe et de faire preuve d’autonomie ;
– Savoir effectuer des recherches bibliographiques dans la littérature scientifique et grise.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT
Type de contrat : stage
Durée : 4 à 6 mois
Rémunération : selon réglementation en vigueur
Date de prise de fonction : dès que possible
Lieu : MNHN – Paris (75-Jardin des Plantes) ou Brunoy (91)

PROCÉDURE DE RECRUTEMENT
Le dossier de candidature est à déposer sur la plateforme de recrutement, avant le 28 février 2022, via l’adresse mail : camille.bernard@mnhn.fr avec la mention STAGE – AMI méthode EEE

Ce dossier comprendra :
– un curriculum vitae détaillé ;
– une lettre de motivation.

Pour toute précision, les candidats sont invités à prendre contact au préalable avec : Camille Bernard (camille.bernard@mnhn.fr)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: camille.bernard@mnhn.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.