Classé depuis 1970, le Parc naturel régional de Brière (56 500 ha) abrite l’un des plus grands marais de France, la Grande Bière. Il a pour vocation de protéger le patrimoine naturel, culturel et humain à travers une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement. Le syndicat mixte du Parc, colonne vertébrale du Parc, s’appuie sur une équipe d’ingénierie qui a notamment pour mission de conseiller et d’accompagner les collectivités dans l’inventaire et la protection de leur patrimoine naturel.

Le Groupe Mammalogique Breton (GMB), créé en 1988, est une association de protection de la nature qui œuvre sur les cinq départements de la Bretagne historique.
Au sein de l’association, trois groupes thématiques (réseau Loutre, réseau chauves-souris et réseau micromammifères) développent des projets spécifiques à ces espèces.
Le GMB accompagne le PNR de Brière dans ses missions comme la réalisation d’inventaires dans le cadre des Atlas de Biodiversité Communaux.

Les connaissances de populations de chauves-souris ont fortement augmenté ces dernières années dans l’Ouest de la France, et notamment dans la région Pays de la Loire. De nombreux gîtes de mise-bas et d’hibernation sont aujourd’hui connus et référencés dans le Plan National d’Actions (PNA) Chiroptères et sa mise en œuvre régionale. Plusieurs structures ligériennes ont priorisé à ce titre leurs efforts sur la protection de ces sites. Conformément aux actions du PNA Chiroptères, il est nécessaire aujourd’hui d’élargir le périmètre d’action et de mener des actions concrètes sur les corridors de déplacements et les territoires de chasse utilisés par les colonies et tout particulièrement pour le Grand Rhinolophe. La possibilité de modéliser ces territoires de chasse et d’identifier les corridors de déplacements constituent l’objet de ce stage, en utilisant des analyses de connectivité comme les chemins de moindre coût.
Il est proposé de partir de données existantes obtenues dans le cadre des “Atlas de la Biodiversité Communale” menés sur les communes d’Herbignac et de Pontchâteau.
L’objectif du stage est d’identifier et caractériser les axes de déplacement de ces colonies de Grand Rhinolophe et d’assister les communes dans la définition des haies à protéger/restaurer.
Cette étude s’inscrit plus largement dans un plan d’actions consistant à définir une trame noire à l’échelle du Parc.

Description des missions

● Mettre en forme les données biologiques et paysagères disponibles (BDTopo, RPG, PLU…) au sein d’une base de données cartographique
● Mettre en place un protocole acoustique (à l’aide d’enregistreurs automatiques d’ultrasons) et conduire une campagne de terrain afin de caractériser le seuil critique des discontinuités
● Appliquer une modélisation à partir des données dans le but de définir les territoires de chasse favorables (depuis leurs gîtes vers leurs zones de chasse)
● Tester le modèle au regard des données disponibles (télémétrie, etc.)
● Consolider et cartographier les haies à préserver dans les PLU (Herbignac, Pontchâteau) et les zones à renforcer
● Réaliser un porter à connaissance auprès des communes

Le stagiaire sera principalement encadré par Hélène Lucien, chargée de mission environnement et urbanisme au sein du PNR de Brière. L’encadrement scientifique sera assuré par Nicolas Chenaval, chargé de mission « étude et conservation » et coordinateur des actions en Loire-Atlantique au sein du GMB Breton.
Profil attendu :
● Master 1 ou 2 dans le domaine de la biologie, écologie et/ou modélisation
● Maîtrise des outils statistiques (programmation en langage R), des tableurs type Excel et SIG (QGIS)
● Des connaissances naturalistes et acoustiques sur les chauves-souris seront appréciées
● Goût pour le travail de terrain
● Esprit de synthèse, autonomie dans le travail, capacités rédactionnelle et relationnelle
● Permis B

Informations complémentaires :
Durée effective du stage : 4 à 6 mois (35h/semaine)
Début du stage à partir de mars 2022
Poste en résidence administrative à Saint-Joachim – île de Fédrun (Département de Loire-Atlantique).
Convention de stage obligatoire / Possibilité de travail ponctuel les weekends
Modalités et indemnisation : Selon la législation en vigueur + frais de déplacement (sauf déplacement soutenance de stage)
Pour toute information complémentaire s’adresser à :
Hélène Lucien – chargée de mission environnement et urbanisme : h.lucien@parc-naturel-briere.fr

Candidatures à adresser à :
>par courrier à :
Monsieur le Président du Parc naturel régional de Brière
Ile de Fédrun
214, rue du chef de l’île
44720 SAINT-JOACHIM

>par mail à :
Hélène Lucien – chargée de mission environnement et urbanisme : h.lucien@parc-naturel-briere.fr

Date limite de réception des candidatures : 28/02/ 2022
Les personnes souhaitant envoyer leurs candidatures par courrier devront anticiper leur envoi postal. Les supports type portfolio ne seront pas pris en compte dans l’examen des candidatures.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: h.lucien@parc-naturel-briere.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.