Contexte du stage :
Ces dernières décennies, les activités anthropiques ont généré une forte pollution chimique. On observe notamment une pollution aux éléments traces métalliques, qui sont des éléments présents naturellement en faible quantité dans l’environnement, mais dont la concentration peut être augmentée par certaines activités anthropiques. Les concentrations en éléments traces métalliques diffèrent donc selon le degré d’urbanisation du milieu que l’on considère. En milieu urbain, on trouve ces métaux en concentrations particulièrement élevées, qui impactent souvent négativement les organismes vivants dans ces milieux. Ces effets négatifs sur les organismes ont été beaucoup étudiés, mais on en sait peu sur l’effet de ces métaux sur les interactions écologiques, telles que le parasitisme. Néanmoins, il a été démontré que certains parasites sont capables d’accumuler les polluants dans leurs tissus, ce qui permettrait une « détoxification » de leurs hôtes. Ces parasites auraient alors un effet positif sur leurs hôtes en milieu pollué, en réduisant les taux de métaux traces dans leurs hôtes.

Objectifs du projet :
Ce projet vise à comprendre si la présence des métaux traces dans l’environnement peut impacter une interaction hôte-parasite. Nous testerons cette hypothèse chez le pigeon biset (Columba livia), très présent en milieu urbain et chez qui on observe une grande diversité de parasites. Ces oiseaux seront exposés expérimentalement à deux facteurs croisés : plomb et nématodes, puis nous mesurerons durant plusieurs semaines différents proxy de la fitness.

Missions du ou de la stagiaire :
• Participer aux mesures morphologiques, physiologiques et comportementales des pigeons
• Assurer le suivi de reproduction
• Participer à la gestion et l’entretien de l’élevage
Les missions seront variées et l’étudiant travaillera en équipe avec d’autres stagiaires, ainsi que les encadrants.

Organisation du stage :
Le stage se déroulera du 9 mai au 1er juillet et sera encadré par Aurélie JEANTET (doctorante Sorbonne Université), Julien GASPARINI (Professeur des universités, Sorbonne Université) et Fabienne AUDEBERT (Maitre de Conférences, Sorbonne Université). Le stage aura lieu à l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (iEES Paris) et au CEntre de Recherche en Écologie Expérimentale et Prédictive (CEREEP-Ecotron).

Profil recherché :
• Étudiant en M1 ou L3, ayant des bases en écologie
• Intérêt pour le travail de terrain et de laboratoire

Afin de candidater, merci de contacter Aurélie JEANTET : aurelie.jeantet@sorbonne-universite.fr en joignant un CV ainsi qu’une lettre de motivation à votre candidature.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: aurelie.jeantet@sorbonne-universite.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.