période de sélection : Dès que possible
MOTS-CLÉS : écologie acoustique, analyse statistique, utilisation de l’habitat, Chiroptères,
DURÉE : 4 à 6 mois (début envisagé à partir de mai 2022)
LIEU : Groupe Chiroptères Océan Indien, 180 chemin de Ligne, 97422 La Saline (La Réunion)
ENCADREMENT : Gildas MONNIER (GCOI)
CONTEXTE :
Le projet s’inscrit dans un contexte d’exploration de la chiroptérofaune présente sur trois territoires des îles Éparses (Archipel des Glorieuses, Tromelin, et Europa), îles françaises de l’ouest de l’océan Indien associées à l’Union Européenne en qualité de PTOM (pays et territoires d’outre-mer).
La liste rouge établie en 2015 ne fait état que d’un genre (Mops sp.) sans précision de l’île ou des îles concernée(s). Par ailleurs, le Groupe Chiroptères Océan Indien (GCOI) et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) disposent de photographies d’au moins une autre espèce présente sur plusieurs de ces îles, le Taphien de Maurice (Taphozous mauritianus). Aucune donnée d’écologie de ces espèces n’est connue sur ces territoires (période de présence, reproduction,…) et ces quelques éléments laissent à penser que d’autres espèces de chauves-souris pourraient être présentes sur ces îles.
Le projet s’inscrit dans les objectifs de la Réserve naturelle nationale des Glorieuses et plus globalement dans le Plan d’Action Biodiversité des îles Eparses portés par les TAAF.
Les chauves-souris étant protégées sur le territoire national, et généralement les seuls mammifères indigènes sur ces territoires insulaires, il est important d’acquérir des connaissances afin de pouvoir mettre en place des mesures de suivi et de gestion adaptées aux espèces présentes sur les îles Éparses.

OBJECTIF :
Avec l’appui de son tuteur, le/la stagiaire aura pour objectif de :
– déterminer les espèces présentes sur la base de relevés acoustiques en enregistrements passifs (nombre d’espèces présentes et période de présence) ;
– déterminer l’utilisation de l’habitat par ces espèces (répartition de chaque espèce voire analyse de l’écologie acoustique en fonction du type d’activité relevé) ;
– mettre en place des outils d’analyses reproductibles.

DONNÉES et MÉTHODES : Les données acoustiques seront acquises par les agents de terrain des TAAF présents sur les trois îles ciblées par le projet lors de deux périodes minimum (été et hiver austral). Huit (8) sites d’échantillonnage sont prévus sur chaque île pour chaque période. Le protocole de détection acoustique des chauves-souris prévu dans le cadre du projet est standardisé au niveau national (Vigie-Chiro), et répétable. L’analyse automatique des enregistrements sera réalisée avec la contribution du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris grâce au logiciel d’identification automatique TADARIDA. Le stagiaire participera à la validation des données extraites et la détermination des espèces détectées puis à l’analyse statistique et cartographique de ces données.
Les cartographies d’habitat des différents territoires seront mises à disposition du stagiaire.

CADRE DU STAGE : Le stage s’inscrit dans le projet « Chiropt’îles, Acquisition de connaissances sur les Chiroptères des îles Éparses et préconisation de gestion », financé par l’Union européenne au travers du programme BEST 2.0+ sur 2021-2023, coordonné par le Groupe Chiroptères Océan Indien. Le/la stagiaire ne participera pas aux opérations de terrain sur les îles Éparses. Des sessions de terrains à La Réunion pourront être organisées lui permettant d’acquérir les connaissances et la compréhension des méthodologies appliquées dans le cadre du projet. Une communication des résultats obtenus sera organisée à l’intention des partenaires locaux et régionaux.
Il s’agit d’un stage conventionné basé sur une gratification correspondant à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale.

PROFIL VISÉ : Licence 3, Master 1, Étudiant en école d’ingénieur en écologie et/ou gestion, conservation des espèces et des milieux naturels, Étudiant en année de césure. Une expertise approfondie n’est pas attendue des candidat(e)s, mais une expérience pratique du logiciel QGis, des connaissances de base solides en traitement de données et manipulation de bases de données sont indispensables, faisant de préférence suite à un précédent stage. Rigueur et autonomie seront appréciées. La pratique régulière d’une activité naturaliste et notamment un intérêt marqué pour l’étude des chiroptères est un plus, tout comme une connaissance sur l’acoustique des Chiroptères et/ou les milieux tropicaux.
CANDIDATURES : Lettre de motivation et CV à envoyer à Gildas MONNIER (gildas.monnier@gcoi.org) en précisant l’objet « Stage Chiropt’îles » et en indiquant vos périodes de disponibilités. Merci de bien cibler votre candidature sur l’intérêt que vous portez à ce stage particulier, en étant précis(e) sur votre motivation et vos compétences utiles à ce stage.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: gildas.monnier@gcoi.org

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.