Contexte
Aujourd’hui la gestion moderne des populations de grand gibier repose sur le concept des indicateurs de changement écologique (ICE) dont le suivi spatio-temporel permet aux différents gestionnaires de milieux (fédérations départementales des chasseurs, administrations, ONF, parcs naturels régionaux, etc.) de prendre à l’échelle de leur territoire les bonnes décisions pour maintenir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.
Les indicateurs de changement écologique (ICE), développés par des organismes de recherche (CNRS, INRA, ONCFS et Irstea), reposent sur le concept de densité dépendance : à un certain niveau de densité, les ressources alimentaires disponibles pour un individu donné diminuent, ce qui est susceptible d’entraîner une série de modifications biologiques affectant séquentiellement les différents traits d’histoire de vie (performance physique, reproduction, survie, …). Ils permettent de suivre les réponses du système population –environnement à ces variations d’abondance d’animaux et de ressources disponibles.
Ces ICE sont regroupés en trois familles :
– l’abondance relative de la population (c-à-d, un indice d’abondance et non plus comptage exhaustif) ;
– la performance des individus de la population (c-à-d, masse corporelle, mesures squelettiques, reproduction);
– la pression des animaux sur la flore (c-à-d, indices de consommation et d’abroutissement).
L’analyse conjointe de ces trois familles d’ICE est nécessaire pour suivre l’état d’équilibre ongulés – environnement et prendre les décisions de gestion adaptées aux objectifs fixés et partagés par les partenaires.
L’OFB teste actuellement un nouvel outil à destination des gestionnaires permettant d’évaluer les variations relatives du succès reproducteur du chevreuil. Cet indicateur permettrait d’alerter le gestionnaire en cas de problème de recrutement dans la population et d’adapter les prélèvements de chevreuils dès la saison de chasse en cours. Comme tous les ICE proposés aux gestionnaires, cet indicateur doit être préalablement validé sur un des territoires d’étude où les paramètres démographiques et les effectifs des populations d’ongulés sont connus grâce aux suivis sur le long-terme d’animaux marqués (méthode de capture-marquage-recapture ; CMR). La validation de cet indicateur du succès reproducteur a débuté en 2017 sur le territoire de Trois-fontaines (51) où la population de chevreuils est suivie par CMR depuis 1975.

Stage
Le stagiaire réalisera :
– Pour le test de l’indice de succès reproducteur sur le territoire d’étude de Trois-Fontaines (51) : des comptages de chevreuils à l’automne (entre le 15 septembre et le 15 octobre) sur des circuits prédéfinis, parcourus plusieurs fois à pied ou en voiture. Les observations seront réalisées le matin et le soir, dans les 2 à 3 heures qui suivent l’aube et qui précèdent le crépuscule. Ces horaires correspondent aux pics d’activités principaux des animaux. Lors des observations, le stagiaire identifiera le sexe et la classe d’âge (juvéniles/adultes) des animaux en plus du nombre total.
– Le suivi sur le territoire d’étude de Trois-Fontaines (51) du succès reproducteur des chevrettes équipées de colliers VHF/GPS (mi-octobre – fin novembre).
– L’analyses et la valorisation des données de succès reproducteur (décembre – mi-février).

Compétences requises
Nous recherchons une personne avec le profil suivant :
– Rigueur et aptitudes pour le travail de terrain ;
– Intérêt et connaissances pour la biologie et l’écologie des grands mammifères ;
– Intérêt pour l’analyse statistique des données ;
– Maîtrise du logiciel R ;
– Permis B obligatoire.

Lieu et conditions de travail
– Le stage se déroulera au sein de l’Office Français de la Biodiversité (OFB : http://ofb.gouv.fr), au département de recherches appliquées de l’Unité Ongulés Sauvages : à Trois-Fontaines (51) pour les suivis sur le terrain et à Trois-Fontaines (51) ou Gap (05) pour les analyses de données.
– Durée et période du stage : 2 à 5 mois ; début = 15 septembre 2021 – fin = entre le 15 novembre 2021 et le 15 février 2022.
– Rémunération : 600,60 euros brut/mois.

Encadrement-contact
Le stage sera encadré par :
– Maryline PELLERIN (chargée de recherche « Démographie et gestion des ongulés »)
– Stéphane CHABOT (technicien du territoire d’étude de Trois-Fontaines).

Pour contact et renseignements :
Maryline PELLERIN – maryline.pellerin@ofb.gouv.fr

Candidature à envoyer par courriel avant le 31 juillet 2021 à maryline.pellerin@ofb.gouv.fr avec « stage succès reproducteur TF » en objet.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: maryline.pellerin@ofb.gouv.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.