MASTER BEE
Proposition de sujet de stage année 2021 – 2022

STRUCTURE D’ACCUEIL :
Laboratoire Population-Environnement-Développement, LPED, UMR 151 AMU/IRD, Centre Saint-Charles, case 10, 3 place Victor Hugo 13331 Marseille cedex 03

Nom du/des responsables (adresse/téléphone) :
MONTES Valérie et ROBLES Christine
MCF écologie végétale
LPED, UMR 151 AMU/IRD, Centre Saint-Charles, case 10, 3 place Victor Hugo 13331 Marseille cedex 03
04 13 55 07 69 / 04 13 55 02 30
valerie.montes@univ-amu.fr / christine.robles@univ-amu.fr

Mots-clés (5 maximum) :
Biodiversité urbaine, flore spontanée, pied d’arbre, réseau viaire, tissu urbain

Résumé du sujet :

Dans un contexte de changements climatiques, les villes s’appuient sur leurs infrastructures vertes et bleues pour conduire leurs politiques d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation à l’îlot de chaleur urbain. L’essor de la végétalisation des espaces urbains repose notamment sur la plantation importante d’arbres dans les rues (Plan Canopée). Si le houppier de l’arbre joue un rôle important d’absorption des pollutions et d’ombrage, le pied d’arbre quant à lui constitue un micro-habitat pour la faune et la flore et peut ainsi jouer un rôle au niveau la matrice paysagère en matière de maintien de la biodiversité et ce d’autant plus s’il se trouve connecté à d’autres espaces à caractère de nature. Ainsi, leur essor et leur gestion apparaissent désormais au cœur des politiques publiques.
Les propriétés intrinsèques du milieu urbain et la fragmentation des habitats sélectionnent certaines espèces aux caractéristiques particulières, induisant une évolution des communautés. C’est dans ce contexte d’homogénéisation biotique et de maintien de la biodiversité fonctionnelle et spécifique que s’inscrit le programme de recherche BioReV-Aix. Son objectif est de mettre en relation le réseau viaire et la biodiversité́ afin d’expliquer les relations urbanistique et écologique par la morphologie urbaine.
Une modélisation du réseau viaire à partir de mesures de connectivité urbanistique et écologique a permis d’établir un plan d’échantillonnage reposant sur la définition des tissus urbains et sur le contexte de végétalisation du quartier au sein de la ville d’Aix-en Provence.
L’objectif du stage est d’inventorier la flore spontanée au pied des arbres dans une sélection de rues. L’étude de la composition et la richesse spécifiques, ainsi que du recouvrement des espèces végétales, permettra via le calcul d’indices de similarité et de diversité, d’appréhender les éventuelles différences des communautés végétales spontanées des pieds d’arbres sous l’influence de la morphologie urbaine et ainsi de définir de potentiels patrons floristiques à l’échelle du quartier.

Sujet ouvrant sur une thèse ? NON

Compétences requises de l’étudiant :

– Connaissances botaniques (flore rudérale) ou intérêt fort pour la botanique
– Attrait pour la détermination des espèces végétales
– Rigueur scientifique pour l’acquisition et le traitement des données
– Savoir réaliser un relevé floristique
– Savoir conduire un plan d’échantillonnage floristique
– Maitriser les indices de similarité et de diversité floristique, ainsi que les analyses multivariées appliquées à l’analyse des communautés

Activités assurées par l’étudiant :

L’étudiant devra réaliser les relevés floristiques permettant de mesurer la richesse spécifique des pieds d’arbres, ainsi que le recouvrement des espèces présentes, selon le plan d’échantillonnage établi dans le cadre du programme BioRev-Aix.
Les espèces non identifiées sur le terrain seront récoltées et déterminées au laboratoire à l’aide de flores, catalogues vasculaires et guides de détermination.
Les listes d’espèces obtenues seront comparées à travers des calculs d’indices de similarité et diversité, ainsi que par des analyses multivariées. D’autres observations relevées sur le terrain (perturbations, essence d’arbre, pratiques de gestion, …) constitueront un deuxième jeu de données qui sera mobilisé comme variable explicative de la diversité floristique,

Programme(s) de recherche dans le cadre duquel/desquels ce stage est effectué :
AO BAUM (Biodiversité Aménagement Urbain et Morphologie)_Projet BioRev-Aix « Biodiversité et réseau viaire à Aix en Provence » 2020-2023

Financement du stage et du stagiaire :
Stage et stagiaire financé dans le cadre du Projet BioRev-Aix « Biodiversité et réseau viaire à Aix en Provence » 2020-2023 (AO BAUM (Biodiversité Aménagement Urbain et Morphologie)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: valerie.montes@univ-amu.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.