Contexte
Les savanes sont des écosystèmes avec une forte hétérogénéité spatiale de la végétation à la fois herbacée et ligneuse. La quantification de cette végétation est un élément essentiel dans ces zones arides pour l’élevage pastoral par exemple. Des mesures sur le terrain permettent de calculer la biomasse sur de petites zones. Mais comment faire pour obtenir ces informations sur une zone plus large ? Des études ont permis d’établir des relations entre les données de terrain et des images satellites gratuites de moyenne résolutions couvrant l’intégralité du pays.

Afin de faire des calibrations entre des données de terrain et des images satellites gratuites de moyenne résolution, il est nécessaire d’effectuer des mesures assez intenses sur le terrain pour bien prendre en compte cette hétérogénéité.
Une possibilité est d’utiliser des images à très haute résolution spatiale (THRS) comme une étape intermédiaire. La calibration des données de terrain avec ces images THRS permettrait :
– de produire des cartes de végétation prenant en compte l’hétérogénéité de la végétation
– de faire ensuite un lien entre ces cartes et des images avec des résolutions spatiales plus faibles.

Le drone est un outil permettant d’obtenir des images THRS. Depuis 3 ans des travaux sont menés au Sénégal montrant la possibilité de calibrer des sorties drone avec des mesures d’herbacées et de ligneux des savanes.

L’objectif de ce stage est d’utiliser ces données drone comme une étape intermédiaire entre le terrain et des images satellitaires, puis de comparer les cartes produites avec les travaux actuels reposant sur des protocoles de mesures de terrain plus lourd .
Déroulement du stage et condition de stage.
• Revue de la littérature.
• Création de carte de biomasse à partir d’image drone et de donnée de terrain. Les données nécessaires au travail ont déjà été collecté lors de campagnes en 2018, 2020 et2021. L’étudiant en stage devra produire / utiliser des calibrations entre les mesures de terrain (herbacées et arbres) et les images drone pour produire des cartes de biomasse a très haute résolution.
• Mettre en relations ces cartes de biomasse avec des images de type Sentinel pour effectuer un changement d’échelle à l’échelle national.
• Comparer ces cartes de biomasse avec des cartes déjà produite dans le cadre de suivis de végétations.
Profil de l’étudiant
– Etudiant-e en Master deux ou 3 ème année d’ingénieur en géomatique / télédétection ou en écologie/agronomie mais avec des fortes compétences en télédétection.
– Bonne connaissance des logiciels de SIG.
– Bonne connaissance en statistiques
– Une expérience avec les données de type Sentinel ou MODIS serait un plus

Conditions du stage
L’étudiant aura une indemnité de stage d’environ 550 euro par mois selon les règles en vigueur au niveau de l’institut Agro.
En fonction de la situation sanitaire, un séjour plus ou moins long au Sénégal est envisageable (les frais liés à ce déplacement sont pris en charge ).
L’étudiant aura accès a des bureaux et a des ordinateurs de calculs si le besoin se fait ressentir.
Le stage serait encadré entre Simon Taugourdeau (CIRAD-UMR SELMET).
Pour postuler , merci d’envoyer Lettre de motivation et CV à Simon Taugourdeau (simon.taugourdeau@cirad.fr)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: simon.taugourdeau@cirad.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.