Un projet de maitrise en recherche est offert dans le laboratoire d’écophysiologie aviaire de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) sous la direction du Dr François Vézina et la codirection du Dr Oliver Love (Université de Windsor, Ontario, Canada) . Ce projet porte sur le plectrophane des neiges, un passereau spécialiste du froid dont la population a décliné de 60-75% dans certaines régions du Canada depuis 60 ans.

Les causes de ce déclin sont encore inconnues. Nous savons cependant que cette espèce passe l’hiver en milieu agricole avant de migrer vers l’Arctique au printemps pour la reproduction. Nous savons également que pendant l’hiver ces oiseaux subissent des transformations physiologiques importantes qui leur permettent d’augmenter considérablement leur endurance au froid. Ces granivores peuvent de plus se déplacer sur de grandes distances en fonction des conditions météorologiques pour trouver leur nourriture. Or, comme ces oiseaux accumulent de grandes réserves lipidiques pendant la saison froide, il est possible que l’accès aux grains cultivés soit déterminant dans leur bilan énergétique hivernal, auquel cas l’exposition aux pesticides pourrait avoir une influence négative sur leur état de santé. Cependant, à l’heure actuelle nous ignorons si l’espèce favorise la nourriture d’origine naturelle ou d’origine agricole et comment ce choix est modulé en fonction des besoins énergétiques hivernaux.

Le premier objectif de ce projet est d’établir comment la préférence alimentaire hivernale du plectrophane s’intègre dans la gestion des réserves énergétiques en lien avec l’environnement thermique et l’endurance au froid. Le deuxième objectif vise à comparer l’influence potentielle de grains de source biologique ou non sur la préférence alimentaire, la performance et la condition des oiseaux. Ce projet requiert du travail sur le terrain de même qu’une partie expérimentale en animalerie à l’UQAR.

SUPERVISION: La personne sélectionnée sera supervisée par les professeurs François Vézina (UQAR) et Oliver Love (Université de Windsor). Une bourse de maitrise de 2 ans est prévue pour ce projet.

COMPÉTENCES RECHERCHÉES: Détenir au minimum une licence en biologie et être intéressé à travailler en conditions expérimentales avec des oiseaux captifs. Avoir un bon niveau d’anglais à l’oral et à l’écrit et une bonne capacité de rédaction et de communication. Détenir des compétences statistiques et avoir de la persévérance pour le développement de nouvelles compétences. La facilité à travailler en collaboration est absolument essentielle puisque la majorité des projets dans nos équipes impliquent d’autres étudiants et collaborateurs. Cependant chaque étudiant doit être autonome et en mesure de mener son projet de façon indépendante. Nos projets impliquent du travail de terrain de même que des études expérimentales en milieu contrôlé incluant certaines techniques semi-invasives (prises de sang, implants abdominaux, respirométrie) ce qui nécessite une bonne tolérance, mais aussi de l’intérêt pour ces approches. La motivation pour la recherche est indispensable. Selon la progression de l’étudiante ou de l’étudiant, la qualité des recherches et le financement disponible, certains projets peuvent être convertis en thèse de doctorat (passage direct au doctorat).

Les personnes intéressées doivent faire parvenir une lettre de motivation, leur CV, le plus récent relevé de notes et le nom et courriel de deux personnes pour référence par courriel au Dr François Vézina (francois_vezina@uqar.ca). Les dossiers seront considérés jusqu’à ce qu’une personne soit choisie.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: Francois_vezina@uqar.ca

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.