ENSEIGNEMENT:
Le/la maître de conférences enseignera les biostatistiques dans les unités d’enseignement de la licence des Sciences de la Vie (SV) pour les étudiant.e.s de biologie (800 étudiant.e.s en L1, (UE MathsSV) et 600 en L2 (UE Biostatistiques et Bioinformatique)) ainsi qu’aux enseignements de 2ème (« Ecologie et Informatique ») et 3ème année (« Ecologie et gestion des populations, Ecologie des communautés »). Il/elle participera également aux enseignements à l’interface entre biologie, modélisation mathématique et informatique du parcours de licence « Bio-Informatique, Statistique et Modélisation » et du master « Biodiversité, Ecologie, Evolution ». La personne recrutée contribuera au projet SFRI « Graduate + » dans 2 initiatives co-portées par le LBBE (« Digital Science for Science and Health » et « Biodiversité-Bioressources ») et pourra participer aux masters en cours de création : master One Health prévu dans le projet SFRI Graduate+ (initiative BB) et master international en santé publique vétérinaire prévu dans le cadre de la chaire Santé Publique Vétérinaire. Il/Elle contribuera également à revisiter et développer les pratiques d’enseignement à l’université s’inscrivant dans le cadre du programme INCLUDE (Lyon1).
Contact enseignement :
Anne-Béatrice Dufour, Maître de conférences, anne-beatrice.dufour@univ-lyon1.fr, 04 72 44 82 77

RECHERCHE :
L’accumulation de données à différents niveaux d’organisation biologique offre des opportunités inédites pour comprendre la dynamique et l’évolution de la biodiversité dans un contexte de changement global, avec des retombées importantes en termes de gestion de la santé des organismes et des écosystèmes dans une approche One Health. Cependant, notre capacité à proposer des projections robustes est encore limitée par le cloisonnement des sous-disciplines de la biologie traitant de la biodiversité et le manque de cadre théorique formel permettant d’intégrer les différents niveaux d’organisation de la biodiversité (e.g. génome, hologénome, phénome, populations, communautés) et leurs composantes (e.g. héritabilité, plasticité, potentiel d’innovation biologique, interaction et diversité en espèces). Le/la maître de conférences devra posséder de fortes compétences en modélisation et développera des modèles théoriques intégratifs permettant, par exemple, de modéliser la dynamique de la biodiversité en environnement fluctuant dans le temps et l’espace.
Contact recherche :
Stéphane Dray, Responsable du département Ecologie Evolutive du LBBE, stephane.dray@univ-lyon1, 04 72 43 27 57

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: stephane.dray@univ-lyon1.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.