Offre d’un poste de VSC – Ingénieur forestier – assistant de recherche au Pôle « Recherche Développement et Innovation » de Cayenne à la Direction Territoriale de l’ONF Guyane.

Dans le cadre de la mise en œuvre des exploitations forestières à faible impact et du respect des standards PEFC, l’ONF a de forts enjeux en terme de maîtrise et de reporting des impacts de l’exploitation forestière en Guyane.
Pour ce faire, le pôle RDI met en œuvre depuis de nombreuses années un protocole de Diagnostic Post Exploitation (appelé DPE) qui vise à évaluer les impacts sur le peuplement forestier résiduel après exploitation.
En parallèle des relevés terrain, des méthodes de suivi des impacts sont développées à partir d’images satellitaires (Sentinel-2) et de relevés Lidar.

Le travail du VSC sera principalement orienté sur le suivi des impacts post-exploitation et consistera à :

 Analyser des données passées et expertiser les méthodes de suivi d’exploitation ;
 Proposer une évolution du protocole DPE ;
 Analyser les densités locales d’abattage et les réseaux de pistes ouvertes pour la sortie des bois en lien avec les analyses par télédétection (lidar et satellite) en vue de proposer un plan d’échantillonnage pertinent ;
 Tester les relations entre le niveau de dégâts et l’intensité d’exploitation afin de valider les seuils critiques fixés dans la charte EFI et les standards PEFC ;
 Proposer une méthode d’évaluation des impacts permettant aux agents responsables de coupe, pendant les différentes étapes de l’exploitation, de réaliser un constat représentatif des impacts de l’exploitation ;
 Proposer un protocole de relevés des impacts au sol (intensité de l’impact en fonction du type d’engin, du nombre de passages et de la saison, déterminer des seuils de dégradation, proposer une clé de détermination de la sensibilité des sols en fonction du type de sol) ;
 Analyser les relations entre relevés terrain du DPE (biomasse détruite, intensité de prélèvement, dégâts houppiers…) et les métriques lidar post-exploitation (MNH – avec un travail sur le calage des placettes DPE avec ce MNH) ;
 Analyser les relations entre le lidar post-exploitation et les pratiques d’exploitation ;
 Participer aux relevés terrain des DPE ;
 Préparer (cartographie, analyses descriptives de données, préparation des fichiers de données…) et organiser des missions de terrains (matériel et planification des opérations…) ;
 Gérer les données recueillies (apurements, analyses descriptives et mises en forme) et produire des comptes rendu d’analyses ;
 Intégrer les données dans des bases de données (existantes ou à créer) et les traiter sur SIG.

Une très large part du temps consistera en l’acquisition de données de terrain (un peu plus de 50%) et pour le reste à l’analyse de données et la rédaction de rapports.
Les opérations de terrain auxquelles participera le VSC sont réalisées en binôme (mais également en équipe de 3 ou 4 lors de collaborations avec des partenaires internes ou externes) et pourront s’étaler sur 5 jours consécutifs (nuits en hamac sous carbet aménagé ou sommaire dans le cadre d’inventaire spécifique) lors de missions éloignées du littoral.

L’ensemble des éléments recueillis dans le cadre de ce travail participera à la mise à jour de la charte de l’exploitation à faible impact à laquelle le VSC sera associé.

Il apportera également une aide méthodologique et assurera un transfert de connaissances aux autres personnels.

Il participera également aux autres missions du service en tant que soutien technique (missions habitats forestiers, essais bois énergie, inventaires et suivi des placettes permanentes, inventaires des plantations forestières, etc…).

Profil du poste :

Connaissances générales dans le domaine forestier
Niveau d’études Bac + 5 dans un des domaines suivants : forêt et/ou environnement
Bonnes connaissances en analyse de données, statistiques et modélisation (pratique du logiciel R)
Compétences en gestion de base de données souhaitée
Connaissances en écologie et foresterie, en particulier sur les milieux tropicaux, appréciée
Gout très prononcé pour le travail de terrain et le milieu forestier en général
Résistance au travail en conditions atmosphériques difficile (pluies, humidité…)
Autonomie dans le travail et dans les prises de décisions
Bonnes aptitudes physiques
Sens du travail en équipe
Maîtrise des outils géomatiques (QGIS, ArcGIS) souhaitée

Permis de conduire obligatoire

Indemnités du VSC :

 Poste ouvert en statut de Volontariat associatif pour une première période de 12 mois (possibilité d’aller jusqu’à un maximum de 36 mois) ;
 Rémunération selon les règles en vigueur pour ce type de contrat (autour de 1465€/mois net pour les résidents métropolitains – indemnité de base de 738,15 euros brut + indemnités de logement de 822,54 euros brut) ;
 Indemnités de terrain ;
 L’acheminement du VSC à Cayenne depuis sa résidence est prise en charge par l’ONF au début ainsi qu’en fin de contrat pour son retour à sa résidence.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: olivier.brunaux@onf.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.