PostDoc : Trajectoire des paysages et de leurs composantes écologiques dans les projets de territoire

Depuis les années 1950, les fortes transformations des territoires ont engendré des mutations rapides des paysages et de leurs composantes écologiques. Dans les régions agricoles, la mécanisation et le remembrement ont provoqué une diminution des habitats semi-naturels dans les zones les plus fertiles alors que des processus de déprise des terres se sont déroulés dans les secteurs de moyenne montagne. Par ailleurs, l’urbanisation de la population et des modes de vie a provoqué des phénomènes d’étalement urbain et de périurbanisation diffuse avec des effets importants sur la surface, la configuration spatiale et la qualité des habitats écologiques.
Pour organiser ces différents processus, des démarches de planification des territoires se sont développées pour envisager une vision stratégique de leurs évolutions. Depuis quelques années, des collectivités s’engagent dans des projets de transitions socio-écologiques pour atténuer ou renverser les effets de ces bouleversements. Ces projets sont multiples et s’inscrivent dans des contextes culturels, politiques et paysagers contrastés. Ils répondent ainsi souvent à des objectifs différents, de sorte qu’il est actuellement difficile d’envisager leurs répercussions concrètes sur les paysages et leurs composantes écologiques.

L’objectif du contrat de post-doc sera de caractériser les trajectoires paysagères engendrées par différents projets de territoire. Il s’agira de qualifier les dynamiques des habitats écologiques et de leurs fonctionnalités en parallèle des mutations agricoles et urbaines depuis les années 1950. Ces trajectoires biophysiques seront mises en regard des objectifs des projets et des discours politiques associés pour analyser les divergences et convergences entre représentations politiques et matérialités des paysages.

Ce travail portera sur les trois terrains identifiés dans le cadre du projet ANR ANBIOT : l’Eurométropole de Strasbourg, le Pays du Mans et le PNR des Monts d’Ardèche. La personne recrutée prendra la suite d’un travail démarré depuis janvier 2021 de sélection de sites de projets territoriaux sur les trois terrains et pour lesquels de premiers entretiens auprès des acteurs des collectivités ont été menés pour analyser les objectifs de ces projets.
Descriptif du projet ANBIOT ici : https://anr.fr/Projet-ANR-19-CE03-0011

Tel que rédigé ici, le travail attendu est prévu pour durer 9 mois. Sur son volet SHS (analyse des politiques publiques, transformations des discours et de l’action locale dans les trois territoires, implication de la société civile dans ces transformations), le projet nécessite un recrutement supplémentaire. Si la personne recrutée pour les missions précédemment détaillées démontre une motivation, un intérêt et des compétences particulières complémentaires sur cette dimension analytique, un couplage des deux volets (SHS et sciences de l’environnement) pourra être envisagé. Dans ce cas, la durée du contrat sera prolongée à 12 mois renouvelables 6 mois.

Missions
-cartographie de l’évolution des paysages, de leurs composantes écologiques, agricoles et urbaines sur les sites de projet et dans leur contexte depuis les années 1950
-relevés de terrain à partir d’indicateurs pour qualifier la qualité des habitats écologiques des sites, en complément de l’approche cartographique
-entretiens auprès des acteurs des collectivités pour analyser la place de la nature dans le discours et les documents des projets de territoire (en complément des entretiens déjà effectués)
-écriture d’un article scientifique international en collaboration avec les participants du projet

Profil recherché
-Docteur en écologie avec une approche géographique ou docteur en géographie de l’environnement
-Compétences en SIG (travail important de photointerprétation)
-Goût pour le terrain
-Intérêt pour le travail en équipe interdisciplinaire attesté par des expériences antérieures
-Intérêt pour le travail avec des partenaires de recherche non académiques (collectivités, associations, etc.)

Durée du post-doc : 9 mois (ou 12 mois, vois ci dessus) à partir de septembre-octobre 2021
Localisation : Ecole de la Nature et du Paysage (INSA Centre Val de Loire), Blois (41)

La personne recrutée travaillera en partenariat étroit avec toute l’équipe de recherche, et sera encadrée par Sébastien Bonthoux (INSA Blois, UMR CITERES), Laure Cormier (Université de Tours, UMR CITERES), Sabine Bognon (MNHN, UMR CESCO).

Les candidatures (CV et lettre de motivation détaillée) sont à envoyer à sebastien.bonthoux@insa-cvl.fr, laure.cormier@univ-tours.fr, avant le 18 juin 2021.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: sebastien.bonthoux@insa-cvl.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.