Post-doctorat à Montpellier FRB-Cesab – Diversités taxonomiques et fonctionnelles des communautés végétales des corridors et lisières le long d’un gradient européen

Plus d’informations : https://www.fondationbiodiversite.fr/la-fondation/recrutement/

Lieu : FRB – Cesab, 5, rue de l’École de Médecine, 34000 MONTPELLIER
Durée : CDD (Contrat à Durée Déterminée), 18 mois
Rémunération : 2518 € brut mensuel
Date limite de réception des candidatures : 31 janvier 2022
Début du contrat : mars 2022

Le projet BRIDGE est un projet international financé par la FRB (Fondation française pour la Recherche en Biodiversité) ainsi que par le programme ITTECOP (Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages). L’objectif principal de BRIDGE est de comprendre comment les interactions entre corridors routiers, corridors fluviaux et lisières agricoles influencent les diversités taxonomique et fonctionnelle sur un gradient européen. Un objectif plus spécifique consiste à faire la part de cette influence à l’échelle paysagère (organisation et connectivité paysagères) et locale (notamment, perturbations physiques et niveau trophique des substrats). A l’échelle des paysages, notre hypothèse est que la proximité géographique (voisinage, contact, intersection) entre les trois types d’habitats ciblés favorise à la fois la diversité taxonomique (espèces) et fonctionnelles (traits), et que cette diversité résulte d’une plus grande connectivité et d’une plus grande dispersion entre les habitats. A l’échelle locale, notre hypothèse de travail est que la nature et l’intensité des perturbations physiques et le stress trophique ont un effet important sur la redondance ou la complémentarité fonctionnelle ainsi que la similarité taxonomique entre les différents habitats. A un niveau appliqué, nous chercherons à identifier quels facteurs écologiques et quelles configurations paysagères conditionnent des biodiversités ciblées comme objectifs ou comme des risques dans l’optique de l’aménagement des territoires.

Le/la candidat/e devra :
– Assurer la coordination entre les partenaires du projet (localisés en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique) et le bon déroulement des tâches principales associées au projet
– Contribuer à la mise en place, à la standardisation et à la gestion d’une base de données commune issue de différents jeux de données environnementales et floristiques, fournies par les partenaires européens
– Dériver de ces données des variables synthétiques, par exemple des indicateurs des diversités taxonomique et fonctionnelle, des traits biologiques et écologiques, et utiliser ces données synthétiques pour tester des hypothèses écologiques à l’aide de modèles statistiques.

—-Environnement de travail—-

Le/la stagiaire postdoctoral/e sera hébergé/e par le Cesab à Montpellier. Le/la titulaire du poste sera encadré/e par Eric Tabacchi (CNRS, Toulouse) et par Guillaume Fried (ANSES, Montpellier) et bénéficiera de l’expertise de l’ensemble des membres du projet (8 personnes de six pays distincts, spécialistes de la botanique, d’aménagement du territoire, des invasions biologiques et de l’écologie fonctionnelle). Le Cesab assurera un support méthodologique et logistique (budget spécifique pour l’achat d’une station de travail et pour 30 jours de missions dévolues aux rencontres avec les responsables du projet. Le financement du projet BRIDGE inclut aussi les missions et frais relatifs aux publications et présentations scientifiques.

—-Qualifications attendues—-

Le/la candidat/e devra démontrer des compétences solides en gestion des données de façon à pouvoir homogénéiser les données floristiques et environnementales issues des différents partenaires (France, Espagne, Italie, Royaume-Uni), obtenus via des mesures de terrain, de l’imagerie de télédétection ou de cartes. Le projet prévoit l’utilisation de données spatialisées à l’aide d’un SIG et de diverses méthodes statistiques, inférentielles et/ou multivariées, mises en œuvre avec R ou d’autres logiciels. Une solide expérience en écologie des communautés, en écologie du paysage et en modélisation écologique est attendue. De même, de bonnes connaissances en botanique et une expérience des méthodes visant à la description des diversités taxonomique et fonctionnelle (incluant l’utilisation des traits végétaux) constitueront un avantage pour la candidature. Une maîtrise des techniques de gestion des références bibliographiques scientifiques est également attendue.

—-Modalités de candidatures—-

Envoyer CV et lettre de motivation par e-mail à eric.tabacchi@univ-tlse3.fr et guillaume.fried@anses.fr avant le 31 janvier 2022, minuit (heure de Paris).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: eric.tabacchi@univ-tlse3.fr ; guillaume.fried@anses.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.