RÉSUMÉ

Un poste de post-doctorat s’ouvre dans l’équipe d’écologie chimique et comportementale du laboratoire d’entomologie fonctionnelle et évolutive de la faculté Gembloux Agro-Bio Tech, Université de Liège (Belgique), à partir de la mi-mars/début avril 2022, pour une durée de 22 mois.
Grace à un financement du Département de l’Agriculture du Service Public de Wallonie (SPW), le/la candidat(e) intègrera une équipe dynamique, pour s’investir dans la recherche de solutions alternatives pour le contrôle d’insectes ravageurs souterrains.

CONTEXTE GÉNÉRAL

Alors que la réglementation sur l’utilisation de produits phytosanitaires évolue rapidement, il existe à ce jour trop peu de méthodes de lutte alternatives disponibles pour les agriculteurs. Avec l’interdiction des néonicotinoïdes, les larves de taupins, ravageurs polyphages du sol, risquent de ne plus être contrôlées efficacement, occasionnant d’importantes réductions de rendement dans les productions belges et européennes de céréales et de betteraves. C’est dans ce contexte que s’insère le projet de recherche « Attract & Kill », financé par le Département de l’Agriculture du Service Public de Wallonie (SPW). Ce projet vise à développer des outils de lutte contre ces ravageurs via l’association d’attractants et de bio-insecticides efficaces.
En s’appuyant sur les recherches passées et actuelles du laboratoire d’accueil sur les interactions souterraines plantes-insectes, le/la candidat(e) développera sa propre recherche sur ce sujet, en mettant un point d’honneur à la notion d’applicabilité de ses travaux. La collaboration avec le laboratoire de mycologie de l’Université Catholique de Louvain (UCLouvain) apportera un appui considérable pour la sélection de produits bio-insecticides efficaces.
Dans ce contexte, le/la candidat(e) sélectionné(e) aura pour tâches d’identifier des composés organiques volatils (COVs) de racines de plantes de différentes espèces/variétés cultivées, de cibler les molécules les plus attractives envers les larves de taupins via des essais de laboratoires, et d’identifier les souches de microorganismes les plus virulentes vis-à-vis de ce ravageur, selon une sélection préétablie de différentes souches. Une optimisation de la formulation à la fois des attractifs et des bio-insecticides, seuls ou en combinaison, sera également réalisée.

TYPE D’ACTIVITÉS

Plusieurs techniques utilisées communément en écologie, écologie comportementale, ou microbiologie seront nécessaire pour mener ce projet, notamment :
• Prélèvements d’odeurs racinaires et analyses en chromatographie en phase gazeuse
• Essais comportementaux en olfactomètres
• Formulation de COVs et évaluation des cinétiques de relargage
• Isolation et screening de l’efficacité de plusieurs microorganismes sur Agriotes sp.
• Encapsulation de microorganismes et évaluation de leur shelf-life

LE/LA CANDIDAT(E) DOIT

• Posséder un doctorat en sciences agronomiques ou écologie
• Démontrer un fort intérêt pour l’entomologie et la lutte contre les bio-agresseurs
• Posséder des compétences poussées en écologie chimique et comportementale
• Avoir des connaissances en microbiologie appliquée à l’entomologie

LABORATOIRE D’ACCUEIL

La faculté d’agronomie Gembloux Agro-Bio Tech est rattachée à l’université de Liège. Elle se trouve à 45km de Bruxelles, et 75km de Liège. Cette faculté occupe les murs d’une ancienne abbaye bénédictine, au sein d’un campus boisé. L’équipe d’écologie chimique et comportementale du laboratoire d’entomologie fonctionnelle et évolutive est actuellement hébergée au sein du TERRA Research and Teaching Centre, une plateforme récemment construite, possédant des laboratoires bien équipés. Du matériel pour les prélèvements d’odeurs, pour les tests comportementaux et analyses comportementales est déjà disponible au sein de l’équipe, tout comme un chromatographe en phase gazeuse. Le laboratoire est composé d’une équipe jeune et dynamique qui mène des projets de recherche sur des problématiques similaires que celles proposées pour ce poste. Deux doctorant(e)s travaillent actuellement sur la thématique des interactions souterraines plantes-insectes, avec qui le/la candidat(e) collaborera étroitement. Le partenaire majeur du projet « Attract & Kill » (laboratoire de mycologie – UCLouvain) est basé à 15km de Gembloux, à Louvain-la-Neuve, ce qui facilitera les interactions entre les équipes. Des réunions fréquentes entre les deux laboratoires sont prévues tout au long du projet.

CANDIDATURES

Un fichier PDF unique contenant une lettre de motivation, un CV, et mentionnant le contact de deux personnes de références est à envoyer à l’attention du Prof. François Verheggen à l’adresse fverheggen@uliege.be, au plus tard le 13 février 2022.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.