Contexte professionnel

Au sein de l’Université des sciences appliquées de Suisse occidentale (HES-SO), HEPIA (pour Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève) forme des étudiants et conduit des recherches dans le domaine de l’ingénierie et de l’architecture. HEPIA compte env. 350 collaborateurs-trices, plus de 1100 étudiant-e-s, 9 filières de formation bachelor, 6 filières master et 4 instituts de recherche.
Le groupe de recherche « Ecologie et Ingénierie des Systèmes Aquatiques » (EISA) conduit des recherches visant à mieux comprendre les patrons spatio-temporels de biodiversité observés dans les écosystèmes lentiques et lotiques, naturels et anthropisés, en mettant l’accent sur l’évaluation des impacts liés à l’utilisation de la ressource en eau et sur l’amélioration des pratiques de gestion. En particulier, de nombreux projets s’inscrivent dans les domaines de l’écohydrologie ou de l’écohydraulique, notamment dans l’objectif de mieux évaluer les impacts des ouvrages hydroélectriques et des altérations associées (hydrologique, sédimentaire, et de la connectivité) sur les organismes aquatiques, et d’orienter les pratiques de gestion vers des alternatives plus durables.

En collaboration avec l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture et l’Environnement (INRAE, groupement de Lyon), le groupe EISA démarre un projet visant à évaluer l’impact des prélèvements d’eau en cours d’eau en dehors des périodes d’étiage. En effet, dans un contexte de tension croissante sur la ressource en eau, la quantité d’eau disponible durant les périodes d’étiage en particulier ne permet pas toujours de faire face aux besoins, notamment en termes d’irrigation. Une des solutions avancées pour remédier à ce problème est de développer la construction de retenues, remplies hors période d’étiage, afin de stocker l’eau et de l’utiliser en situation de crise. Cette solution ne fait cependant pas consensus, et se révèle bien souvent source de tension entre les différentes parties-prenantes. Pour avancer sur cette question, il semble important 1) de connaître les processus écologiques associés à la période « hors étiage » et 2) de quantifier ce que représenteraient les volumes de prélèvements par rapport aux débits des cours d’eau concernés. Les éléments issus de ces questionnements devraient permettre de mettre en lumière des modes de prélèvement à éviter, afin de minimiser leurs impacts écologiques.

Le/la titulaire de ce poste aura pour mission principale :

Le titulaire de ce poste participera à la réalisation d’une recherche bibliographique visant à synthétiser les connaissances sur le rôle de l’hydrologie en dehors des périodes d’étiage en termes de fonctionnement écologique de l’écosystème. Les effets sur les processus physiques (érosion / dépôt de sédiments, dynamique des habitats à différentes échelles spatio-temporelles, transferts de nutriments, de matière organique, de polluants…) et biologiques (dispersion de propagules, déclenchement de migration,) seront compilés. L’approche devra être holistique, considérant les relations entre écosystèmes terrestres, dulcicoles, saumâtres et marins. Ces processus écologiques diffèrent en termes d’échelle de temps et d’espace et ne font pas appel aux mêmes domaines scientifiques. Les connaissances sur ces processus sont donc dispersées et ne permettent pas d’avoir une vision d’ensemble des précautions à prendre sur les prélèvements « hors étiage » pour ne pas altérer le bon fonctionnement des milieux aquatiques. La synthèse devra apporter des éléments sur les caractéristiques de débits (amplitude, fréquence, durée) à considérer, mais également sur les autres composantes du cours d’eau à prendre en compte (hydromorphologie, ripisylve, présence ou non d’annexes hydrauliques…).

Profil / Compétences :

 Titulaire d’un Doctorat dans le domaine. Thèse de doctorat dans le domaine des Sciences de l’environnement ou de l’Ecologie aquatique
 Expérience de recherche, idéalement complétée par une première expérience professionnelle
 Bonnes connaissances du fonctionnement des écosystèmes aquatiques, y compris les processus physiques (hydromorphologie, hydraulique, transport solide…)
 Expertise sur un groupe faunistique bienvenue, mais nécessité d’avoir des connaissances plus générales intégrant d’autres groupes (poissons, invertébrés, macrophytes, amphibiens…) ou d’autres milieux (ripisylve, plaine alluviale…)
 Intelligence relationnelle, sens des relations humaines et de la communication
 Bonne maitrise de l’anglais, aisance rédactionnelle
 Rigueur et autonomie

Particularité du poste :

• Les collaborateur-trice-s scientifiques HES sont engagé-e-s pour une durée déterminée, renouvelable, correspondant à la durée du ou des projets ou missions confié-e-s ;
• La classe de fonction pour le poste de collaborateur-trice scientifique ou artistique HES est une classe une classe 15 – annuités 4, pour les titulaires d’un titre Master (ou avec une qualification supérieure).

Délai de candidature : 15 avril 2022

Entrée en fonction : dès que possible

Lieu de travail : HEPIA site Lullier, 150 route de Presinge, 1254 Jussy

La HES-SO Genève / HEPIA adopte une politique de recrutement en faveur de l’égalité des chances et de la diversité.

Les dossiers de candidature complets et numérisés uniquement sont à adresser à :

Service RH – Valérie Martin, RHHEPIA@HESGE.CH avec en objet la mention RH_HEPIA_CS_SV_GN_winterflows_2022
Vos dossiers doivent avoir la forme suivante :
PDF n°1 : lettre de motivation et CV votre_nom_Motivation_CV_CS_SV_GN_winterflows_2022.pdf
PDF n°2 : annexe votre_nom_Annexes_CV_CS_SV_GN_winterflows_2022.pdf
Aucun dossier physique – papier ne sera accepté. Les dossiers non structurés comme ci-dessus pourront être refusés.
Dossier comprend : un CV, une lettre de motivation, une copie des titres obtenus, les certificats de travail.

Renseignements

Les renseignements relatifs au cahier des charges peuvent être obtenus auprès de M. Franck Cattanéo : franck.cattaneo@hesge.ch.
Les renseignements relatifs aux conditions salariales être demandés à Mme Valérie Martin
tél : +41 22 558 67 21.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: franck.cattaneo@hesge.ch

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.