Le projet de thèse vise à mieux comprendre la régulation hormonale des soins parentaux et à analyser les conséquences de l’exposition à des perturbateurs endocriniens (notamment pesticides) sur l’évolution de la vie de famille chez les insectes. Nous nous concentrerons sur le forficule européen, une espèce chez laquelle les mères s’occupent à la fois des œufs et des juvéniles, et qui est souvent utilisée comme auxiliaire de culture. L’étudiant·e étudiera les hormones impliquées dans la régulation des soins maternels chez cette espèce, et testera si et comment certains insecticides (Insect growth regulator notamment) ou autres molécules à action de perturbateurs endocriniens pourraient affecter l’évolution de la vie de famille chez les insectes. Le projet comprend des expériences standards en laboratoire, des mesures de comportement, des manipulations de pesticides et d’hormones, des suivis de traits d’histoire de vie ainsi que l’analyse de données protéomiques. Suivant les souhaits de l’étudiant·e, le projet pourra aussi inclure des analyses transcriptomiques, des mesures physiologiques, des tests immunitaires et/ou des analyses du microbiote intestinal.

La thèse est co-financée par la région Centre-Val de Loire et le programme national Ecophyto 2+.

L’Université de Tours comprend de nombreuses institutions scientifiques d’excellence, parmi lesquelles l’Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI). Cet institut offre un environnement scientifique international, dynamique et convivial (http://irbi.univ-tours.fr/) avec de nouveaux laboratoires récemment équipés. La personne recrutée travaillera sous la co-direction de Joël Meunier et Charlotte Lécureuil. Plus d’informations sur les travaux scientifiques de notre groupe, notamment sur le forficule Européen sont disponibles ici : http://joelmeunier.wixsite.com/researchpage.

Ce poste requiert un Master 2 en biologie ou dans un domaine équivalent (completé en aout 2022 au plus tard). Le·a candidat·e retenu·e doit avoir de solides connaissances en physiologie des insectes, en biologie évolutive et/ou en écologie comportementale. Il·elle devra aussi montrer un interêt pour le développement de nouveaux outils moléculaires, être motivé·e, énergique, indépendant·e et avoir un bon esprit d’équipe. Les personnes de toutes nationalités sont encouragées à postuler.

Les candidatures doivent être envoyées à Joël Meunier (joel.meunier@univ-tours.fr) et Charlotte Lécureuil (charlotte.lecureuil@univ-tours.fr). Elles doivent prendre la forme d’un seul document pdf contenant une lettre de motivation détaillée (max. 1,5 page), un curriculum vitae (avec les notes de Master), un résumé du stage de Master 2 (max. 500 mots) et l’adresse email de 2-3 personnes de référence.

La date limite de dépôt de candidatures est le 27 avril 2022 (inclus).

Le début de la thèse est prévu en septembre 2022.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: joel.meunier@univ-tours.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.