Dispersion et différenciation génétique de Brachypodium retusum – une espèce clé pour la restauration écologique des steppes méditerranéennes

Mots clés : Restauration écologique, écologie des populations, brachypode rameux, communauté végétale

Laboratoire : Unité de recherche IMBE, tutelle Avignon Université
Nom et qualité des responsables du stage : Christel Vidaller (Maitre de conférences Avignon Université), Armin Bischoff (Professeur Avignon Université), Thierry Dutoit (Directeur de recherche CNRS-IMBE-Avignon)
Adresse du stage : IUT d’Avignon
Email : christel.vidaller@univ-avignon.fr

Contexte
La restauration écologique des steppes méditerranéennes est un processus lent et les espèces clés ne s’y installent pas facilement. Dans la plaine de La Crau (Bouches-du-Rhône), le brachypode rameux (Brachypodium retusum) est l’espèce dominante de la steppe pâturée traditionnellement depuis des millénaires. Plusieurs opérations expérimentales de restauration n’ont pas permis la réinstallation de cette espèce clé qui est pourtant fondamentale pour le fonctionnement de la communauté végétale. La faible installation à partir de graines mesurée dans la Crau ne confirme pas les résultats obtenus dans d’autres sites qui indiquent plutôt une bonne capacité colonisatrice. Ces résultats contrastés pourraient s’expliquer par une faible dispersion de graines en absence des sources à proximité. De plus, la faible installation à partir de graines dans la Crau pourrait aussi produire les populations d’une diversité génétique réduite ce qui augmente les risques de consanguinité et d’une plus faible production des graines.

Objectifs et missions
Le projet proposé a pour objectif de tester la diversité génétique des populations ainsi que la dispersion des graines afin d’analyser les causes de la faible réinstallation du brachypode. Le projet testera (1) la diversité génétique entre populations et leur clonalité (2) la capacité de dispersion des graines. Les populations seront échantillonnées de façon structurée à partir des clones d’âge connu dans la Crau et sur les autres sites à l’échelle régionale. Les graines récoltées seront semées sous conditions standards pour comparer la germination, la croissance végétative et la reproduction. Les feuilles échantillonnées serviront de matériel pour les analyses génétiques moléculaires qui seront préparées par ce projet.
Des expérimentations in situ et en laboratoire permettront également de tester les différents modes de dispersion ainsi que leur efficacité.

Profil souhaité
• Cursus Universitaire ou Ingénieur/e en biologie ou agronomie avec de solides bases en
écologie
• Intérêt pour l’expérimentation et le travail de terrain
• Connaissances en botanique

Conditions de travail
• Stage M1 ou L3
• Basé à l’Université d’Avignon, IUT Agroparc, UMR 7623 IMBE

* Durée du stage : mi-avril – fin juillet (également ouvert aux stages dans le cadre d’une césure en automne)

Contact :
Christel Vidaller (Maitresse de conférences -Avignon Université) christel.vidaller@univ-avignon.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: christel.vidaller@univ-avignon.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.