Contexte et objectifs du stage

Le programme SOLenVIllE (https://zaeu-strasbourg.eu/presentation/projets/solenville/ ), porté par la Zone Atelier Environnementale Urbaine, a commencé fin 2020 sur le territoire de Strasbourg et de l’Eurométropole. Il vise à développer la connaissance de la pédofaune des sols urbains en mobilisant divers publics. Qu’ils soient scolaires, étudiants ou citoyens, tous découvrent cette « biodiversité ordinaire », les fonctions et mécanismes essentiels du milieu qu’elle compose et qui la relie au fonctionnement de la biosphère. L’action de terrain de ces publics contribue à enrichir une base de données par l’intermédiaire d’un outil et d’un protocole de sciences participatives baptisé Jardibiodiv (http://ephytia.inra.fr/fr/P/165/jardibiodiv ). Il s’agit de mieux connaitre cet univers pour mieux prendre en considération sa dimension patrimoniale.
Dans ce domaine pourtant beaucoup reste à faire, tant les sols urbains sont méconnus, peu protégés et malgré tout encore peu explorés, même à l’immédiate proximité des sociétés humaines. Ainsi, si le grand public ou le public scolaire se mobilisent sur ces questions, leur seule participation demeure insuffisante. En 2021, de nombreux étudiants ont participé au développement de cette connaissance, au travers de temps de TP consacrés à cette question dans le cadre de leur cursus (Licence de biologie à l’Unistra) ou de stages de terrain effectués avec le programme SOLenVillE. Il reste de nombreux lieux à investiguer et des données à confirmer ou consolider ce qui constituera l’essentiel du travail du stagiaire.
Par ailleurs, en parallèle du développement de ces premières connaissances sur la pédofaune urbaine, un lien peut et doit être établi avec d’autres démarches scientifiques et naturalistes liées au sols (EvolVille, diagnostic écologique de la biodiversité des sites universitaires d’Alsace, FASIMISOL sur les microbiotes du sol, démarche de déminéralisation des cours d’écoles strasbourgeoises, étude des micro écosystèmes des jardins partagés strasbourgeois..). Cette mission d’exploration plus transversale occupera également le/la stagiaire.
Appuyé(e) et encadré(e) par l’équipe SOLenVillE, des personnes ressources enseignantes-chercheures à Strasbourg et la créatrice de l’observatoire participatif de la biodiversité des sols à Nancy, le/la stagiaire contribuera
1/ prioritairement à enrichir la connaissance de la pédofaune des sites strasbourgeois,
2/ à explorer les liens et effets positifs / négatifs qui pourraient être mis en évidence avec les facteurs biotiques connus, les pratiques de gestion ou les caractéristiques physico-chimiques des milieux étudiés.
3) à réfléchir les liens possibles et effectifs des différents programmes et initiatives en faveur de la biodiversité des sols urbains à Strasbourg.

Encadrement

Le stage bénéficiera d’un co-encadrement de partenaires de la ZAEU :
Isabelle Combroux
Maitre de conférences de l’Université de Strasbourg
Laboratoire Image, Ville, Environnement (UMR 7362)
e-mail : combroux@unistra.fr
Sandrine Glatron,
Directrice de recherche CNRS
Institut des études culturelles (LINCS, UMR 7069)
e-mail : sandrine.glatron@misha.fr

Profil recherché

Etudiant.e de Master 1 en sciences naturelles et de l’environnement
– Connaissances en Ecologie, botanique et biologie animale
– Connaissances générales en analyse statistique des données
– Dynamisme, enthousiasme, rigueur, patience et sérieux
– Aptitude au travail de terrain, de laboratoire et en équipe tout en ayant un esprit d’initiative et une réelle capacité d’autonomie

Modalités pratiques

Localisation et encadrement du stage
L’étudiant sera basé dans les locaux du LInCS (Misha) à Strasbourg avec des sessions de travail de laboratoire à l’institut de botanique, non loin de là.
Il sera encadré par Sandrine Glatron (Directrice de recherche CNRS)
Les inventaires terrain seront réalisés dans l’agglomération de Strasbourg.

Dates et durée du stage
3 mois selon calendrier du master de provenance, entre avril et juillet 2022.
À préciser avec le/la candidat(e).

Conditions
Indemnité de stage forfaitaire soit environ 580€/mois (taux légal de gratification en cours)
Bureau et équipement bureautiques /Matériel de prélèvement et de laboratoire pour l’étude des invertébrés / Suivi et accompagnement par les encadrantes.

Modalités et date limite de candidature
Les candidatures sont à envoyer dès que possible et avant le 1er mars sous forme d’un CV et d’une lettre de motivation, à sandrine.glatron@misha.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: sandrine.glatron@misha.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.