Ingénieur(e) d’étude sur projet étangs piscicoles en Sologne
Candidature jusqu’au 07/05/2021

Conditions d’emploi : Contrat à durée déterminée de 6 mois à partir de début juin (1 ou 8 juin le temps de faire le dossier)
Contrat effectué avec l’USMB (Université de Savoie Mont Blanc) mais la personne sera domiciliée à l’OFB (Office français de la biodiversité)
Salaire brut mensuel d’environ 2150 € (autour de 1750 € net) pour un ingénieur d’étude
Equipe d’accueil : Le pôle Ecosystèmes Lacustres (ECLA)
https://professionnels.ofb.fr/fr/pole-ecla-ecosystemes-lacustres
Affectation : OFB Direction régionale Centre-Val de Loire , 9 avenue Buffon, 45000 ORLEANS
Profil : titulaire d’un M2 sciences de la vie, limnologie, avec si possible 1 année d’expérience dans l’étude ou la gestion des milieux aquatiques.

LE POLE ECLA
Le pôle ECLA rassemble 3 établissements (OFB, INRAE et université Savoie-Mont Blanc) au sein du pôle Recherche et développement ÉCosystèmes LAcustres (ECLA), un consortium scientifique qui réunit en une équipe commune, des agents issus d’établissements publics administratifs dédiés à la reconquête de la biodiversité (OFB) et des agents issus d’établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) qui disposent d’unités spécifiquement dédiées à la recherche en écologie lacustre à l’INRAE (équipes Freshco et Écovea, UMR Carrtel) et des enseignants-chercheurs et personnel de l’Université Savoie-Mont Blanc intégrés au sein de l’UMR CARRTEL.

Cette mixité doit fluidifier et dynamiser les échanges science-gestion et faire du Pôle R&D Écla le centre de référence national pour la recherche, le développement et l’innovation pour la préservation et la restauration de la biodiversité, du fonctionnement et des services écosystémiques rendus par les milieux lacustres au sens large (lacs naturels, retenues artificielles, étangs, gravières…) face aux changements globaux (en particulier climatiques).
Le Pôle R&D ECLA a plus précisément pour objectif :
• d’identifier les besoins scientifiques et techniques pour la gestion des écosystèmes lacustres,
• de s’emparer des enjeux prioritaires et
• d’accélérer la production de nouvelles connaissances et leur transfert vers la sphère opérationnelle. Cette activité de transfert opérationnel des productions scientifiques et techniques (formation, ouvrages, applications informatiques, sites de démonstration, expertise,…) est une vocation fondamentale du Pôle

Contexte
Les étangs piscicoles constituent des hot spots de biodiversité , notamment en référence aux Directives Oiseaux et Directives Habitat Faune Flore. Le Pôle ECLA (historiquement l’équipe Habitat de l’ex ONCFS qui a rejoint le pôle ECLA en 2019) s’est investi sur la thématique de la conservation de la biodiversité des étangs piscicoles en lien avec les pratiques depuis plus de 2 décennies, et de nombreuses études ont pu être conduites dans plusieurs régions d’étangs piscicoles, la Dombes principalement, mais aussi en Sologne.
La végétation aquatique (ceintures d’hélophytes et herbiers aquatiques) joue un rôle central pour la biodiversité des étangs piscicoles. De nombreux signes de dégradation de son état sont observés dans plusieurs régions d’étangs, avec des conséquences déjà visibles sur des espèces de faune dont le cycle reproducteur en dépend fortement. En Sologne, par exemple, plusieurs espèces d’oiseaux nicheurs des roselières (Butor étoilé, Blongios nain, Rousserole turdoïde, Busard des roseaux) ont déjà disparu. Et nous pouvons faire l’hypothèse que d’autres espèces risquent d’être impactées également à moyen terme par la diminution des capacités d’accueil des ceintures d’hélophytes bas qui constituent leur habitat de prédilection.
Les causes de dégradation de la végétation aquatique semblent multiples et spécifiques selon les contextes. En Sologne, certains de ces symptômes sont explicitement liés à l’abandon des pratiques de gestion traditionnelles (ex : envahissement des ceintures d’hélophytes par les ligneux non maîtrisés). D’autres comme la régression des fronts de végétation s’expliquent plus probablement par l’interaction de plusieurs facteurs, dont l’herbivorie du ragondin.
L’impact du ragondin sur les ceintures de végétation aquatique a longtemps été sous-estimé. Le dispositif « exclos /témoin » expérimenté en Dombes a permis d’en mesurer les conséquences sur le fonctionnement de l’écosystème étang. Une régulation des peuplements locaux du ragondin est évidemment indispensable pour espérer retrouver le couvert végétal nécessaire à la présence de nombreuses espèces.
Afin de vérifier le rôle du ragondin en Sologne, un dispositif exclos/témoin de quelques m² a ainsi été installé en 2019 sur trente étangs, et un grand exclos de 400m² mis en place sur un étang.
L’objectif principal de ce CDD est d’effectuer le bilan de cette action, incluant le suivi de ces exclos 2 ans après leur installation, et d’illustrer les effets potentiels du ragondin sur la végétation aquatique en Sologne. Une valorisation écrite et orale auprès des gestionnaires sera également réalisée. Parallèlement à ce volet principal, un travail de recensement et description des études effectuées en Sologne depuis 10 ans par l’équipe locale sera à réaliser.

Missions /Activités
Les activités consisteront à
– Préparer la campagne de terrain de suivi des exclos en compilant tous les éléments disponibles sur ce projet, notamment suite à l’absence du responsable depuis plus d’un an (localisation des exclos, contacts propriétaires, données déjà recueillies depuis la mise en place …)
– Effectuer les suivis des exclos sur le terrain
– Recueillir des données complémentaires nécessaires à la bonne compréhension des résultats (données de piégeages, gestion de la végétation, …)
– Effectuer la synthèse des données et rédiger un rapport faisant le bilan de cette action, intégrant une synthèse bibliographique sur le sujet.
– Effectuer un retour auprès des propriétaires et gestionnaires locaux.

En complément de ce volet principal « impact du ragondin sur la végétation aquatique », la personne recrutée aura pour mission de recenser toutes les études réalisées en Sologne depuis 2012 par l’équipe locale et d’en faire une description succincte (objectifs, protocoles, échantillons d’étangs, observateurs, disponibilité de synthèse, rapports, format des données, ….).

Relations internes :
L’agent sera accueilli à la Direction régionale Centre Val de Loire d’Orléans OFB en contact avec le chef de Service appui aux acteurs et mobilisation des territoires et les collègues des services départementaux impliqués sur les étangs de Sologne, avec qui certains déplacements pourront être mutualisés. La personne recrutée travaillera de façon étroite avec les agents OFB DRAS (Direction de la Recherche et de l’Appui Scientifique) de l’unité ECLA basés à Birieux et à Aix en Provence, qui assureront l’encadrement, et avec l’USMB (Chambéry).
Un véhicule administratif OFB pourra être mis à disposition pour les déplacements liés à l’exercice professionnel, en complément de l’utilisation du véhicule personnel.
Relations externes :
Contacts possibles avec les propriétaires ou gestionnaires des étangs et avec des acteurs socio-professionnels
Conditions et modalités d’emploi :
Durée : 6 mois
Temps de travail : 35 H / semaine.
Prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement lors des missions professionnelles.
Compétences requises :
– Titulaire d’un M2 sciences de la vie, limnologie , avec si possible 1 année d’expériences dans l’étude ou la gestion des milieux aquatiques.
– Connaissance en écologie aquatique dont biodiversité
– Goût pour le terrain
– Bonnes capacités relationnelles,
– Autonomie
– Compétences appréciées en analyse de données et SIG

Permis de conduire B indispensable et véhicule personnel qui pourra être utilisé pour des déplacements professionnels.

Envoyer CV et lettre de motivation jusqu’au 7 mai à l’attention de
Laurence Curtet (OFB 01330 Birieux) : 06 27 02 52 85 , laurence.curtet@ofb.gouv.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: laurence.curtet@ofb.gouv.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.