L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Votre mission et vos activités :

La réduction de l’usage des produits phytopharmaceutiques (PPP) nécessite d’intégrer de nouvelles méthodes de lutte contre les bioagresseurs dans l’approche globale de protection agroécologique des cultures. En viticulture, les mesures prophylactiques restent peu mobilisées pour lutter contre les maladies cryptogamiques de la vigne (mildiou, oïdium, black-rot) alors qu’en ciblant les formes de conservation hivernale des pathogènes (phase sexuée du cycle) elles peuvent contribuer à réduire la quantité d’inoculum responsable des contaminations primaires, et ainsi faire baisser les pressions épidémiques. Dans ce contexte, le projet PROFIL – lauréat de l’appel à projet ECOPHYTO – dans lequel s’inscrit le poste vise à mettre au point des méthodes d’extraction mécanique et de compostage des organes végétaux dans lesquels se développe les formes de conservation hivernale des parasites et à évaluer l’impact de ces méthodes sur (a) les stocks d’inoculum présents dans le sol, (b) l’initiation et le développement des épidémies, et (c) la physiologie de la vigne (résilience des ceps et de qualité de la récolte). Le projet a également pour objectif d’intégrer cette méthode nouvelle en viticulture dans la gestion globale des stratégies de traitement pour en mesurer les effets à plus large échelle et préparer son transfert vers la profession.

Vous serez plus particulièrement en charge de :

Développer des méthodes permettant de quantifier l’inoculum dans le sol ou les débris végétaux, réaliser les prélèvements de sol et de matériel végétal sur les dispositifs expérimentaux, et conduire les analyses au laboratoire
Mettre au point des protocoles expérimentaux et conduire des expérimentations permettant d’évaluer l’effet du compostage sur la viabilité des formes de conservation des parasites (e.g. oospores de Plasmopara viticola)
Mettre en œuvre une expérimentation en conditions semi-contrôlées permettant d’évaluer l’effet de la quantité d’inoculum dans le sol sur les dynamiques épidémiques
Vous pourrez vous impliquer dans l’analyse des données et la valorisation scientifique des résultats.

Vous serez accueilli(e) au sein d’une équipe regroupant des chercheurs en phytopathologie et ingénieurs en protection des plantes (INRAE, IFV, Chambre d’agriculture) qui collaborent dans le cadre de l’Unité Mixte Technologique SEVEN. Vous travaillerez en étroite collaboration avec une enseignante-chercheuse en charge du suivi du projet.

Le profil que nous recherchons :

Formation recommandée : Diplôme d’Ingénieur ou Master (Bac +5)
Connaissances souhaitées : Pathologie et épidémiologie végétale, connaissances sur les agents pathogènes associés au sol, protection agroécologique des cultures
Expérience appréciée : Expérimentations de terrain, échantillonnage de sol, biologie moléculaire (PCR), milieu viticole
Aptitudes recherchées : Travail en équipe, autonomie, rigueur, organisation

Modalités d’accueil :

Unité : UMR Santé et Agroécologie du Vignoble – Centre INRAE Bordeaux Nouvelle Aquitaine, Domaine de la Grande Ferrade, 71, avenue Edouard Bourlaux, 33140 Villenave d’Ornon
Encadrement scientifique : Charlotte Poeydebat (INRAe), François Delmotte (INRAe), Laurent Delière (INRAe), Marc Raynal (IFV)
Type de contrat : CDD
Durée du contrat : 12 mois
Date d’entrée en fonction : 1er octobre 2021
Rémunération : 2033 € brut (1680 € net) modulable selon expérience du candidat

Modalités pour postuler :

Transmettre une lettre de motivation et un CV ainsi que le nom d’une ou deux personne(s) référente(s) à Charlotte Poeydebat et Laurent Delière par e-mail (charlotte.poeydebat@inrae.fr ; laurent.deliere@inrae.fr)

Date limite pour postuler : 15 septembre 2021

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: charlotte.poeydebat@inrae.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.