Ce poste est un « CDI de projet », nouveau type de contrat instauré par la Loi de Programmation de la Recherche (https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000042812982)

Dans le cadre du plan France Relance, l’UMR ABSys et l’entreprise SADEF ont entrepris le montage d’un projet technologique portant sur l’utilisation de la technologie NIRS (Near Infra-Red Spectrometry) pour l’amélioration de la méthode du diagnostic foliaire pour les plantations de palmier à huile.

L’objectif est de développer des méthodes d’analyse des éléments minéraux dans les feuilles de palmier utilisant la NIRS qui permettent de simplifier l’acquisition des données nécessaires à la mise en œuvre du diagnostic foliaire en plantations de palmiers à huile car cette méthode est non-destructive, simple et peut être déployée à large échelle. Il est toutefois nécessaire de s’assurer de sa pertinence.

Pour ce faire, vous mènerez des travaux en laboratoire au CIRAD et à la SADEF sur des échantillons déjà récoltés et analysés par les méthodes chimiques conventionnelles avant d’effectuer des missions sur des terrains d’études du CIRAD pour tester la faisabilité de l’utilisation de la NIRS pour des analyses le plus « bord de champ » possibles.

Dans le détail, les activités prévues sont les suivantes :

1/ Au laboratoire, utilisation de la NIRS pour prédire les teneurs en éléments minéraux sur des échantillons de feuilles de palmier broyés et séchés. L’utilisation de la NIRS sur ce type d’échantillons est connue sur certaines cultures mais plusieurs questions persistent :
-Pour un élément donné (on travaillera sur N, P et K essentiellement), peut-on développer un modèle de prédiction unique qui couvre toute la gamme de valeurs mesurées par analyse chimique, et toute la diversité des conditions pédo-climatiques et agronomiques (variétés, pratiques culturales) représentée par les échantillons considérés ?
-La précision des teneurs en éléments obtenues par la NIRS permet-elle de discriminer correctement l’état nutritionnel des arbres et de fournir un DF similaire à celui basé sur des analyses de laboratoire ?
-Les résultats obtenus avec un spectromètre portatif (type MicroNir de Viavi) ou avec des appareils à bas coût sont-ils comparables et aussi fiables que ceux obtenus avec un spectromètre de laboratoire (type Brucker) ?

2/ En plantations de palmier, utilisation d’un spectromètre portatif (type MicroNir) pour déterminer les teneurs en éléments minéraux sur des échantillons de feuilles à différents stades de traitement post-récolte en conditions de laboratoire ou au champ: échantillon séché mais non broyé au laboratoire, échantillon frais avant séchage au laboratoire et au champ.
Cette étape donnera aussi l’opportunité d’approfondir des travaux précédents sur l’utilisation d’autres organes que les feuilles (rachis…) pour faire du diagnostic de la nutrition des arbres.

Profil souhaité

– Master 2 ou équivalent, en chimiométrie
– Diplômé.e en 2019-2020-2021 (condition impérative liée au cadre d’embauche soutenu par le plan de France Relance)
– Expérience de la spectrométrie dans le proche infra-rouge (NIRS)
– Maîtrise avancée des méthodes statistiques prédictives multivariées (PLS, random forest, réseaux de neurones…)
– Maitrise de l’anglais requise, tant pour l’expression écrite que pour des échanges oraux aisés
– Aptitude au travail en équipe
– Une ouverture à l’interculturalité est nécessaire pour ce poste
– Disponibilité pour des missions régulières et de courte durée en zone tropicale (Asie du Sud-Est, Afrique de l’Ouest, Amérique Latine)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: emploi@cirad.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.