LE PROJET SEPIM :
Les jaunisses de la betterave sont causées par plusieurs virus qui sont tous transmis de plante en plante par des pucerons. Les dégâts causés par ces virus étaient jusqu’à présent contrôlés par l’utilisation d’insecticides qui limitaient les populations de pucerons et réduisaient l’impact des infections virales.
L’utilisation des insecticides de la famille des néonicotinoïdes étant maintenant restreinte, les jaunisses ont réapparu entrainant des pertes conséquentes sur les récoltes et le rendement en sucre.
Le projet SEPIM, porté par INRAE, en collaboration avec l’U. Picardie Jules Verne, l’U. Lorraine, Météo France et l’Institut technique de la betterave, a pour objectif de :
– exploiter les informations générées par les dispositifs de surveillance relatifs à la jaunisse de la betterave et à ses vecteurs, notamment pour améliorer l’évaluation et la prévision des risques ;
– améliorer les dispositifs de surveillance en les fondant sur l’évaluation des risques et en les couplant à des données hétérogènes et massives relatives à l’environnement acquises à différentes échelles de temps et d’espace ;
– intégrer les évaluations et prévisions des risques dans la mise en œuvredes mesures etstratégies prophylactiques pour accroître leur efficacité.

Les travaux conduits à EDYSAN, en partenariat avec INRAE LAE (Nancy) et INRAE IGEPP (Rennes, Angers) porteront sur l’étude des leviers de surveillance et de contrôle fondés sur l’évaluation et la prévision des risques. Plus particulièrement, nous nous focaliserons sur la gestion des leviers culturaux et paysagers permettant de réduire le taux de colonisation des parcelles de betterave par les pucerons vecteurs de jaunisse. L’analyse des paysages de pratiques permettra d’identifier des leviers culturaux associés à une modification significative de la pression en pucerons virulifères.

VOUS SEREZ PLUS PARTICULIEREMENT EN CHARGE :
– de la réalisation des enquêtes agronomiques rétrospectives conduites en Picardie, à l’échelle des paysages entourant une trentaine de parcelles ayant présenté des niveaux d’infestation et de jaunisse contrastés ;
– de la constitution et de la gestion de la base de données enquêtes + SIG ;
– de la relation avec les expérimentateurs et autres partenaires du projet ;
– de la synthèse des résultats, de leur mise en forme et de leur communication (rapports, présentations…).

Pour plus d’information sur le poste et les modalités de candidature : https://www.u-picardie.fr/edysan/recrutement/

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: ronan.marrec@u-picardie.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.