Sujet de stage : Habitats préférentiels de ponte et succès à l’éclosion des tortues vertes
(Chelonia mydas) sur la plage de Grande Saziley, Mayotte.

Contexte de l’étude

L’île de Mayotte est ceinturée par un récif-barrière presque continu qui renferme un vaste
lagon. Le littoral de l’île, particulièrement diversifié, est marqué par la présence de
nombreuses plages de poche bordées de récifs frangeants dont certains sont colonisés par
des herbiers de phanérogames. Cet environnement côtier singulier offre ainsi des conditions
de vie favorables pour les tortues marines. Le littoral de Mayotte représente, par conséquent,
un site important de reproduction pour les tortues vertes (Chelonia mydas) à l’échelle des îles
de l’Ouest de l’Océan Indien. La plage de Grande Saziley, située au sud-est de l’île et bordée
par un récif frangeant, est le premier site de ponte de l’île.

Le choix du site de ponte est un enjeu majeur pour assurer la survie de la couvée étant donné
que les femelles ne fournissent pas de soins parentaux à la naissance. L’emplacement du nid
sur le haut de plage résulte d’une sélection basée sur des caractéristiques environnementales
qui vont influencer directement les conditions d’incubations du nid.

Ce stage vise à étudier les habitats préférentiels de ponte des tortues vertes et les
conséquences de cette sélection sur le succès à l’éclosion sur la plage de Grande Saziley. Le
stage s’inscrit dans le cadre d’une étude portant sur la: « Dynamique des plages et stratégie
de ponte des tortues vertes (Chelonia mydas), dans un contexte d’une rapide élévation du
niveau marin relatif, Mayotte ».

En complément de ses travaux, le stagiaire pourra participer aux mesures topographiques,
hydrodynamiques et sédimentologiques dans le cadre de l’étude morpho-sédimentaire du
site de Grande Saziley.

Missions principales

– Etat de l’art sur la nidification des tortues marines,
– Récolte et analyses des données (habitats préférentiels de ponte, taux d’éclosions et
taux d’émergences),
– Analyse des embryons de tortues vertes en laboratoire.
La récolte des données de terrain aura lieu durant une mission de 30 jours en bivouac sur la
plage de Grande Saziley.

Profil du stagiaire, compétences requises et expériences :

– Master 2 en biologie marine, écologie marine,
– Le/la stagiaire devra faire preuve d’autonomie et de motivation ainsi que de capacités
à travailler en équipe et en interdisciplinarité,
– Une bonne condition physique est requise pour réaliser des mesures de terrain en
milieu tropical,
– Compétence dans le traitement des statistiques (logiciel R),
– Compétence en SIG (Qgis, Arcgis),
– Une connaissance des écosystèmes littoraux tropicaux est un plus.

Modalités pratiques du stage :

Le stage se déroulera au Centre Universitaire de Mayotte situé à Dembéni.
Durée : 6 mois. Début du stage souhaité entre janvier et mars 2022.
Temps de travail hebdomadaire : 35 heures avec travail de nuit et le week-end lors de la
campagne de récolte de donnée.
Indemnités : Le stage est gratifié selon la législation en vigueur et le billet d’avion A/R est
pris en charge.
Au CUFR, le/la stagiaire sera en contact régulier et direct avec son encadrant et l’ensemble de
l’équipe qui abordent les recherches en milieux littoraux (Enseignants-chercheurs,
techniciens, étudiants de M1, M2, doctorant, post doc).

Encadrement

Sophie Morisseau, doctorante en géographie-écologie au CUFR de Mayotte
Damien Chevallier, Ingénieur de recherche en écologie au CNRS à l’Université des Antilles
Elliott Sucré, Professeur en écophysiologie au CUFR de Mayotte
Matthieu Jeanson, maître de conférences en géographie au CUFR de Mayotte.
Candidature

Merci d’envoyer votre candidature (CV, lettre de motivation, deux derniers relevés de notes
et mémoire de master 1) aux adresses suivantes : sophie.morisseau@univ-mayotte.fr ,
damien.chevallier@cnrs.fr, elliott.sucre@univ-mayotte.fr, avant le 15 novembre 2021.
Les candidats retenus seront invités à un entretien par visio.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: : sophie.morisseau@univ-mayotte.fr , damien.chevallier@cnrs.fr, elliott.sucre@univ-mayotte.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.