Description du poste / de la mission :
Depuis plusieurs années, les approches territoriales du développement ont progressivement gagné en audience au sein des organisations internationales et auprès des partenaires du développement. Ces approches multisectorielles, mises en œuvre à un niveau géographique et institutionnel adéquat, dans le cadre de processus souvent participatifs, fournissent un cadre conceptuel, analytique et opérationnel plus approprié pour aborder les défis du développement durables au sud dans un contexte globalisé.

A l’aune de ce cadrage général, l’un des enjeux scientifiques du poste est de penser le lien entre exploitations agricoles et territoires dans un contexte de transition agro-écologique, pour répondre aux questions suivantes : Quelles pratiques agricoles et non agricoles, quelles infrastructures peuvent accompagner les transitions ? Comment développer l’économie locale et l’accès aux services tout en protégeant le capital naturel et en renforçant la cohésion sociale ? Comment prendre en compte l’ensemble des dynamiques spatiales et sectorielles, le fonctionnement des acteurs, et leurs rôles respectifs dans une approche territorialisée des transitions agro-écologiques ? Comment favoriser l’engagement des acteurs ruraux dans la conception et la mise en œuvre de projets territoriaux porteur d’un développement durable et inclusif ?

Ce poste entre ainsi dans le champ pluridisciplinaire des travaux sur la territorialisation de l’agriculture. Celle-ci se définit par une analyse intégrant l’agriculture et ses acteurs, les ressources et les acteurs territoriaux extérieurs à l’activité productive agricole, le tout dans un cadre de gouvernance alimentaire élargi.

L’un des autres enjeux scientifiques du poste est ainsi de contribuer à développer des recherches sur la territorialisation des transitions agro-écologiques dans des terrains au Sud, avec des analyses basées sur l’intégration de données de types différents et à différentes échelles.

Un front de science concerne plus particulièrement la mise en dialogue de la géographie des territoires, de la socio-économie et de l’agronomie dans une perspective de transition agro-écologique. Travailler à l’échelle du territoire en prenant en compte le paysage, les dynamiques d’exploitation des ressources, etc., permet de mieux saisir les différents niveaux d’interaction entre les activités agricoles, les ressources du territoire (sol, eau, biodiversité), mais également les différents usages qui y cohabitent, parfois en conflit.

Ce poste contribuera enfin à la co-conception et à l’expérimentation d’outils et méthodes susceptibles de soutenir des processus collectifs de décision.

Profil souhaité :
Docteur.e en géographie, spécialisé.e dans les approches du développement territorial et les transitions agro-écologiques au Sud.

Une première expérience d’analyse du fonctionnement des exploitations agricoles au Sud, et d’utilisation de données hétérogènes et multi-sources pour penser les changements d’échelle et mener des approches intégrées à l’échelle des territoires ruraux, sera appréciée.

* Rigueur scientifique et qualités rédactionnelles.

* Aptitudes fortes à travailler en équipe et en partenariat.

* Aptitudes à travailler sur le terrain (zones rurales) dans les pays du Sud

* Bonne maîtrise du français et de l’anglais à l’écrit et à l’oral

Précision sur la localisation (DR, ville) :
Après une période d’intégration de quelques mois sur le site de Montpellier, vous serez affecté.e à Madagascar.

Pour postuler, veuillez suivre le lien suivant:
https://recrutement.cirad.fr/offre-de-emploi/emploi-geographe-specialiste-du-developpement-territorial_5564.aspx

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.