Contexte

Le travail de stage s’inscrit dans le cadre général d’un projet de recherche multi partenarial s’intégrant au plan d’action « Biodiver’Cité », financé par la Direction de la Nature de Bordeaux Métropole. Le projet de recherche consiste à acquérir et mobiliser les connaissances disponibles sur la biodiversité dans les territoires de la Métropole, afin de proposer un appui méthodologique pour la mise en place d’une stratégie de développement du territoire favorable à la biodiversité en milieu urbain et péri-urbain. Dans ce contexte, un partenariat est établi entre l’unité de recherche EABX de INRAE (https://www6.bordeaux- aquitaine.inrae.fr/eabx/EABX ), qui conduit des travaux scientifiques visant à caractériser la réponse de la biodiversité aquatique aux changements globaux, et la Fédération des Associations Agréées de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques de la Gironde (FDAAPPMA33 – https://www.peche33.com/ ), qui conduit une mission de surveillance et de protection des milieux aquatiques. Ce partenariat a conduit à des échantillonnages communs en 2018 et 2019 dans une vingtaine de masses d’eau urbaines et périurbaines de la Métropole de Bordeaux. Ces échantillonnages ont permis de recenser un total de 41 espèces de poissons sur 23 stations de la Métropole bordelaise. Les données issues de ces échantillonnages sont complétées par les données acquises par la FDAAPPMA33 depuis plus de 20 ans dans de nombreuses masses d’eau à l’échelle du département de la Gironde, et incluant un total de 64 espèces sur 723 stations.
L’ensemble de ces données (présence/absence) seront utilisées afin de caractériser l’évolution temporelle de la structure des communautés ichtyologiques (diversité, composition taxonomique) à l’échelle du département, incluant les peuplements observés en paysages urbains et ruraux. A partir de ces analyses, et afin d’aborder l’effet potentiel de la dynamique des activités humaines sur les peuplements, une approche de recensement, synthèse et exploration de données spatialisées afférentes à la dynamique des paysages caractéristiques des sites inventoriés sera développée. Ces données permettront d’explorer l’influence potentielle de diverses variables d’occupation du sol actuelles et historiques (ex. surfaces artificialisées, agricoles, sylvicoles) sur la structure des peuplements ichtyologiques à différentes échelles spatiales et temporelles (ex. évolution des espèces exogènes dans les peuplements).

Objectifs et missions

-Recenser et centraliser les données spatialisées disponibles pour caractériser la dynamique d’occupation du sol autour des sites inventoriés par la FDAAPPMA33 et au niveau de leurs bassins versants, à l’échelle du Département de la Gironde, depuis 1980 (en favorisant les données de type CorineLandCover (1990 à 2018) et Urban Atlas (2006 à 2018) ainsi qu’un modèle d’occupation du sol à l’échelle 1/15000ème déjà disponible en ce qui concerne les sites inventoriées en zone urbaine et péri-urbaine en 2018 et 2019.
-Analyser les données d’inventaire des peuplements ichtyologiques à la même échelle (une analyse est déjà disponible en ce qui concerne les peuplements échantillonnés en zone urbaine et péri- urbaine en 2018 et 2019).
-Tester les relations potentielles entre variables d’occupation du sol (structures et dynamiques paysagère, niveau de connectivité du réseau hydrographique) et variables de structure des peuplements ichtyologique (richesse spécifique, indices de diversité, composition taxonomique). -Rédiger un rapport synthétisant les outils et méthodes déployées et les résultats obtenus, et mettant en perspective ces résultats avec les objectifs généraux du projet de recherche.

Profil, dont niveau d’études, et compétences recherchées

Stage de niveau master 2 dans le domaine des sciences environnementales.
Candidat(e) motivé(e) pour approfondir ses connaissances théoriques et pratiques en écologie des communautés et du paysage, avec un goût pour la recherche, la synthèse et l’analyse de données géographiques.
Une motivation particulière pour l’analyse de données est recherchée : capacité de saisie et organisation de données spatialisées (SIG, R), analyses statistiques inférentielles (calculs de moyenne, tests de corrélation, analyses de variance etc.). Une expérience dans l’utilisation des statistiques multivariées (type ACP, AFC ou analyses bi-tableaux) serait un plus, mais n’est pas un pré-requis (les encadrants pourront former le/la candidate le cas échéant).
Capacités rédactionnelles telles qu’attendues pour un niveau master 2 (une expérience préalable d’écriture de rapport serait appréciée).
Bonnes aptitudes relationnelles.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: aurelien.jamoneau@inrae.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.