Résumé :

Les activités humaines ont, depuis un siècle, profondément modifié la composition chimique de l’atmosphère. Des stratégies dites d’« émissions négatives » de dioxyde de carbone (CO2) font partie du panel de réponses à appliquer pour éviter un changement trop important du climat dans le futur ; elles consistent à capturer et séquestrer du CO2 de l’atmosphère. L’un de ces mécanismes de séquestration repose sur le résultat de l’altération exacerbée de roches silicatées broyées, épandues dans les agrosystèmes. Les roches silicatées sont largement présentes à la surface du globe et leur altération à l’échelle des temps géologiques est considérée comme le meilleur levier de contrôle de la teneur en CO2 de l’atmosphère. L’objectif global de cette étude est d’évaluer la faisabilité de cette méthode d’épandage de roches silicatées à l’échelle d’agrosystèmes, sur la base d’une quantification des impacts, tant en terme culturaux, agronomiques (impacts sur la chimie des sols, notamment à travers les modifications induites sur le pH) qu’écologiques (vie microbiologique des sols). Le doctorant devra particulièrement se pencher sur la manière dont les propriétés des sols (à travers leur pH) et leur statut minéral (fertilisation), qui conditionnent la réponse des cultures et les communautés microbiennes, modifient le taux d’altération des roches silicatées.

Mots-clés :

Altération de roches; atténuation des GES; rendements, nutrition minérale, écophysiologie, communautés microbiennes des sols, chimie des sols

Contrat doctoral Université de Bordeaux au mérite. Ecole doctorale Science et environnement. Spécialité biogéochimie et écosystèmes. Voir https://www.adum.fr/as/ed/propositionFD.pl?site=ed_se

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: lionel.jordan-meille@agro-bordeaux.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.