Contexte général du stage :
L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Sujet du stage : Les conséquences des derniers étés chauds et secs sont mesurables sur le fonctionnement hydrique des arbres. Face aux changements climatiques, une gestion des peuplements en mélange, pourrait réduire le stress hydrique estival selon l’hypothèse de complémentarité de niche. Un autre scénario est de réduire la densité des arbres. Ces deux stratégies modifient des conditions microclimatiques du sous-bois, ce qui impactent les semis. Nous souhaitons mesurer le stress hydrique des semis de chêne et de pins dans ces différentes conditions au cours d’un été, et le relier avec leur croissance et les conditions environnementales.
Le projet reposera sur le dispositif OPTMix (Oak Pine Tree Mixture, https://optmix.inrae.fr) installée en forêt domaniale d’Orléans. Le dispositif expérimental, constitué d’un réseau de 33 placettes instrumentées sur une surface totale de 40 ha, a comme objectif d’étudier les conséquences de la composition (chêne sessile, pin sylvestre, mélange), de la densité (nombre d’arbres/ha), et de la présence d’ongulés sauvages (sangliers, cerfs, chevreuils), sur le fonctionnement de la forêt (bilan hydrique, régénération, biodiversité, croissance du peuplement). Ce dispositif vise à améliorer les connaissances sur le fonctionnement des forêts mélangées en région tempérée avec des applications directes à la gestion forestière en particulier dans le cadre des changements climatiques.
Objectifs du stage : vous serez chargé·e de mettre en place et suivre une étude observationnelle/expérimentale afin d’étudier la compétition pour les ressources en eau (et en nutriments) entre les semis (régénération forestière), et selon les possibilités sur certains arbres adultes (semenciers) selon un gradient de lumière.

Description du contenu du stage :
• Faire une analyse et synthèse bibliographique en lien avec le sujet ;
• Rédiger un protocole pour l’étude observationnelle/expérimentale
• Effectuer les mesures sur le terrain (variables de réponses, facteurs abiotiques et biotiques), notamment croissance et de mesure de stress hydrique
• Mettre en place un plan de gestion de données et la base de données associées
• Analyser les données et interpréter les résultats
• Rédiger un rapport de fin d’étude

Profil recherché : stage de dernière année d’école d’Ingénieur ou de Master 2 (forêt et écologie/environnement)
Rémunération : environ 550€/mois
Condition d’accueil : L’étudiant(e) bénéficiera de ressources sur son lieu de stage (un bureau, un ordinateur, centre de documentation). Des déplacements en voiture de service sont à prévoir pour le travail d’étude (forêt domaniale d’Orléans sur le

Localisation: INRAE, UR EFNO, Domaine des Barres, 45290 – Nogent-sur-Vernisson
Durée du stage : environ 6 mois (début entre février et avril 2022), fin souhaitée fin aout 2022

Encadrants :
• Anders Mårell, Chargé de recherche, UR 1455, EFNO, INRAE (anders.marell@inrae.fr)
• Nathalie KORBOULEWSKY, Directrice de recherche INRAE (nathalie.korboulewsky@inrae.fr)

Lieux du stage : INRAE, UR Ecosystèmes Forestiers, Domaine des Barres, 45290 – Nogent-sur-Vernisson
Durée : février – aout 2022

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: nathalie.korboulewsky@inrae.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.