CONTEXTE
Le Syndicat de la Rivière d’Ain Aval et de ses Affluents (SR3A), créé en 2018, est un Établissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux – EPAGE – en charge de  :
– la gestion des milieux aquatiques, de la biodiversité et de la ressource en eau,
– la prévention des inondations,
au service de l’intérêt général du territoire et de ses habitants.
Le cadre général des missions des agents du SR3A est de  :
• Participer à la mise en œuvre des compétences et de la stratégie du SR3A dans le respect des principes de proximité et de transversalité,
• Conduire des projets sur l’ensemble du territoire SR3A dans un souci permanent de dialogue, en étant membre des équipes projet,
• Écouter, conseiller, accompagner, proposer : élus du SR3A, EPCI membres, communes et tout autres acteurs du territoire.

L’approche « Espace de Bon Fonctionnement » (EBF) a été retenue dans la stratégie du SR3A, dans le prolongement d’une étude déjà menée sur le bassin versant du Lange et de l’Oignin, et dans la perspective d’études similaires sur l’ensemble des sous bassins versants, afin :
• d’acquérir une vision claire et comparable des enjeux du bassin versant au sein du territoire global du SR3A ;
• de planifier des actions sur cette partie du territoire ;
• de partager, porter à connaissance les enjeux eau et biodiversité aux acteurs et usagers du territoire.
Le Suran a tracé sa vallée entre les plis des contreforts du Jura, au cœur du Revermont. Il représente, avec ses affluents, un linéaire cumulé d’un peu plus de 70 km. La vallée du Suran compte 40 communes réparties sur les départements de l’Ain et du Jura, situés respectivement sur les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté. Le contexte y est rural, avec une forte présence de parcelles exploitées pour l’AOP comté.
L’Agence de de l’eau RMC a réalisé un guide technique pour la détermination de l’EBF des cours d’eau. La démarche est fondée sur la définition des largeurs nécessaires pour préserver et restaurer l’ensemble des fonctions morphologiques, hydrauliques et bioécologiques du cours d’eau.
Le SR3A souhaite aller plus loin, en s’intéressant aux zones humides déconnectées des cours d’eau et à la biodiversité associée.
Ce travail d’évaluation des potentialités écologique se fera par l’embauche d’un/e stagiaire, dont le travail viendra compléter des missions externalisées (marché public attribué à Tereo et Hydrétudes). Ainsi, les missions seront menées en lien étroit avec le bureau d’étude prestataire.

POSTE ET MISSIONS

Le/la stagiaire sera en charge du volet « biodiversité et zones humides » du futur EBF du Suran. Au sein d’une équipe de 15 personnes et sous la responsabilité de la chargée de projet Continuités écologiques, le/la stagiaire aura les missions suivantes :

Activités principales
Cartographie des zones humides et mares
Compléter les inventaires départementaux des zones humides en cartographiant les petites zones humides, y compris les mares. Pour chacune :
• à l’aide des données LiDAR fournies, définition de l’espace de bon fonctionnement (processus hydrologiques et hydrauliques1 a minima) ;
• cartographie des habitats (nomenclature EUNIS).
Les mares seront également décrites via l’application mobile de l’Observatoire régional des mares : https://www.mares-libellules.fr
Un effort particulier sera porté sur les zones apicales à tuf.
Prospection d’espèces patrimoniales
Sur la base de la synthèse des enjeux réalisée par le prestataire en charge de l’élaboration de l’EBF, mener des prospections sur des secteurs ciblés.
Mener également des prospections spécifiques sur les espèces modélisées pour la Trame turquoise : Agrion de Mercure, Criquet ensanglanté, et Damier de la Succise notamment.
Inventaire des espèces exotiques envahissantes
Le prestataire réalisera une synthèse bibliographique et la bancarisation des données existantes. Il s’agira en complément d’inventorier les EEE : de manière opportuniste au gré des travaux de terrain ou sur des secteurs à enjeux.
Activités complémentaires
Inventaire de zones humides relictuelles
Sur la base des données LiDAR et de l’analyse des fonds de plans, inventorier les anciens secteurs de zones humides aujourd’hui transformés par des usages et/ou aménagements, et définir leurs espaces de bon fonctionnement.
Caractérisation de la ripisylve par télédétection
Sur la base de l’analyse du modèle numérique de canopée, définir un « indice d’intérêt » caractérisé par la largeur et la densité du cordon rivulaire et mener un calibrage de terrain pour évaluer la fonctionnalité (connectivité avec les cours d’eau, espèces exotiques envahissantes, etc.)
Études et missions ponctuelles selon les besoins de la structure, et participation à la vie collective du syndicat.

PROFIL ET COMPÉTENCES REQUISES

Stage pour une durée de 6 mois à partir de février 2022 (idéalement mars-août).
Savoir faire
Compétences naturalistes : flore-habitats, odonates, amphibiens. Toute connaissance sur un autre groupe sera bienvenue.
Maîtrise de la démarche scientifique : mise en œuvre de protocoles, gestion de données, etc.
Maîtrise du SIG (Qgis)
Autonomie, notamment pour les missions de terrain
Permis B indispensable (véhicule de service fourni)

Savoir être
Aisance relationnelle, au sein de l’équipe technique comme avec le monde agricole
Être organisé et autonome
Goût pour le travail sur le terrain, même dans des conditions météo parfois difficiles

Rémunération
Indemnité de stage réglementaire + tickets restaurant

Mission basée à Ambérieu-en-Bugey (Ain ; proximité gare et bus, 25-30 minutes en train depuis Lyon centre)

RELATIONS FONCTIONNELLES

Dans le cadre de ses missions, le/la stagiaire est en lien avec l’ensemble des agents. Il/elle est en lien avec la direction pour toute question liée aux ressources humaines.

CONTACT ET INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

Les personnes intéressées par ce stage devront faire parvenir leur candidature (lettre de motivation + CV)
• par courriel à recrutement@ain-aval.fr
• ou par écrit à : Monsieur le Président
SR3A
15 Rue Marcel Paul
01500 AMBERIEU-EN-BUGEY

Lettres et CV devront être libellés de la manière suivante : NOM-CV.pdf et NOM-Candidature.pdf

Référence à porter sur votre candidature (objet courrier et courriel) : Stage Biodiv EBF

Date limite de candidature : MARDI 28 DÉCEMBRE . Des entretiens seront organisés la 1ère semaine de janvier.

Pour tout renseignement sur les missions, vous pouvez vous adresser à GENELOT Emilie, au 04.74.37.42.80.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: recrutement@ain-aval.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.