S’ajoutant aux contaminations environnementales actuelles, le changement climatique accentue les risques (exposition et danger) des pollutions environnementales, notamment par effet de moindre dilution et/ou en modifiant les propriétés physico-chimiques des masses d’eaux. Or une modification de ces propriétés, essentiellement par des variations de la température de l’eau, de la salinité, du pH/pCO2 et de la teneur en oxygène, peuvent avoir un impact sur les principales fonctions physiologiques des organismes aquatiques. L’un des défis de l’écotoxicologie est d’appréhender les effets de pressions chimiques toxiques, parmi la complexité des multiples perturbations des milieux naturels. Dans ce contexte, les interactions potentielles sur les organismes des contaminants présents dans l’environnement, couplés à l’importance du changement climatique global, constituent un enjeu sociétal fort.

L’objectif du stage est de réaliser une étude exploratoire permettant d’évaluer la capacité d’acclimatation d’un organisme face à un environnement changeant. Cette approche est essentielle pour anticiper les conséquences du changement climatique sur le fitness individuel et la viabilité des populations, qui peuvent affecter les services écosystémiques déjà fortement impactés par les contaminations chimiques. Ainsi, le stagiaire étudiera les réponses physiologiques d’un poisson euryhalin, l’épinoche à trois-épines, Gasterosteus aculeatus, exposé à une contamination chimique dans une situation de changement climatique (réchauffement et acidification de l’eau) issu des prédictions du scénario RCP 8,5 établi par le GIEC. Le stagiaire pourra également intégrer les données obtenues dans un modèle de dynamique des populations spécifique de l’épinoche afin de prédire les impacts sur les populations.

L’étudiant devra être capable de générer et suivre différentes générations d’épinoches. De même, il pourra analyser les données de croissance avec le modèle DEB-IBM développé au sein de l’Ineris pour suivre la dynamique des populations d’épinoche.

Laboratoire d’accueil : Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (Ineris), UMR-I 02 SEBIO Stress environnementaux et Biosurveillance des milieux aquatiques, B.P. 2, 60550 Verneuil-en-Halatte, France.

Profil : Stagiaire de Master 2nd année en biochimie, toxicologie de l’environnement, modélisation ou similaire.

Contacts :
Anne Bado-Nilles
Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques
UMR-I 02 SEBIO – ESMI
60550 Verneuil en Halatte
03-44-61-81-00
Anne.Bado-Nilles@ineris.fr

Rémy Beaudouin
Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques
UMR-I 02 SEBIO – TEAM
60550 Verneuil en Halatte
03-44-55-82-38
Rémy.Beaudouin@ineris.fr

Cyril Turiès
Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques
UMR-I 02 SEBIO – ESMI
60550 Verneuil en Halatte
03-44-55-82-38
Cyril.Turies@ineris.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: Anne.Bado-Nilles@ineris.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.