Dès le début des années 80, le Cirad et ses partenaires ont mis en place des dispositifs de suivi de la dynamique forestière tropicale après exploitation, afin d’évaluer les effets de l’exploitation sélective sur la reconstitution du stock de bois. Ces dispositifs sont aujourd’hui fédérés au sein de l’observatoire des forêts tropicales aménagées (TmFO ), coordonné par le Cirad. Les données de suivi accumulées depuis plus de trente ans peuvent permettre de simuler les trajectoires post-exploitation en forêts tropicales en fonction de l’intensité d’exploitation, mais aussi d’autres variables environnementales (climat, sol…), et de mettre en évidence des différences notables au sein d’une même région. Il a ainsi été possible de calculer la reconstitution de la biomasse, du volume commercial et l’évolution de la biodiversité à l’échelle du bassin amazonien. Ces résultats ont montré que les durées de rotation de 35 ans en vigueur en Amazonie brésilienne permettent une reconstitution du stock de bois prélevé d’au mieux 50%. Ces travaux réalisés en Amazonie méritent d’être élargie aux autres régions de forêts tropicales humides pour lesquelles le réseau TmFO possède des données, afin d’évaluer à l’échelle pantropicale les conditions de la durabilité de la production de bois d’œuvre. Le réseau TmFO offre toutes les conditions pour réaliser ce travail en termes de disponibilité de données (4 sites en Afrique centrale, 7 sites en Asie du Sud Est, représentant en tout plus de 400 ha inventoriés). Pour réaliser cette étude il sera nécessaire dans un premier temps (objet de ce contrat de 6 mois, à partir de mai 2022) d’adapter le modèle utilisé en Amazonie au contexte des autres jeux de données des autres continents. Le contrat initialement de 6 mois pourra être prolongé de la même durée en fonction des résultats préliminaires issus de cette première période de 6 mois, et des financements obtenus en 2023.

Vous serez amené.e à :
– Analyser des bases de données de suivi de dynamique forestière de plusieurs sites expérimentaux du réseau TmFO
– Adapter, à l’échelle pantropicale, un cadre bayesien de modélisation développé pour évaluer les stocks de bois d’œuvre en Amazonie.
– Elaborer une trame de procédures méthodologiques en vue de l’intégration des données des sites sélectionnés de TmFO dans le modèle élaboré pour simuler les cycles d’exploitation
– Initier les premières simulations et les présenter au réseau TmFO

Profil souhaité :
• BAC +8, Titulaire d’une thèse en Modélisation Écologique ou en écologie tropicale
• Expérience avérée en modélisation statistique.
• Maîtrise obligatoire des techniques de :
– Modélisation bayésienne et d’inférences de type MCMC
– Fusion/assimilation de données hétérogènes multi-sources, multi-résolution et
de séries temporelles.
– Propagation d’incertitudes dans des modèles complexes.

• Expérience de travail dans des projets de recherche collaboratifs.
• Excellentes capacités de rédaction d’articles scientifiques.
• Maîtrise des Langues de travail obligatoires : français et anglais
• Capacité à travailler en équipe.
• Maîtrise des principaux enjeux de la restauration, gestion et préservation des forêts tropicales.

Contraintes du poste :
Travail sur écran + de 4 h
Travail en zone tropicale / humide / subtropicale (déplacements probables)

Pour postuler, veuillez suivre le lien suivant :
https://recrutement.cirad.fr/offre-de-emploi/emploi-chercheur-re-en-modelisation-ecologique-des-forets-tropicales_5993.aspx

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: emploi@cirad.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.