Développer une agriculture prenant mieux en compte la gestion de la biodiversité et limiter les impacts environnementaux au travers d’approches d’agroforesterie ou en réduisant l’usage de pesticides est un enjeu majeur au Nord comme au Sud. Chez les caféier, l’enjeu pour le CIRAD est de comprendre les mécanismes de l’adaptation aux conditions de compétition pour l’ombrage, l’eau, les nutriments en systèmes agroforestiers, et d’étudier et utiliser la diversité génétique pour créer des variétés plus résilientes et productives, adaptées aux systèmes de culture agroforestiers et organiques. Dans le cadre de différents projets en partenariats avec la recherche et l’industrie, le CIRAD a déjà sélectionné de nombreuses variétés d’Arabica diffusées à l’échelle commerciale depuis 2006 et initié des recherches pour adapter les variétés à l’agroforesterie et à une culture sans pesticide.

Dans ce contexte, le CIRAD recrute un(e) chercheur(se) en génétique quantitative pour l’UMR DIADE qui sera en charge de développer des schémas de sélection innovants en y intégrant des modèles de sélection génomique et/ou de sélection phénomique multicaractères.

Vous adresserez des questions de recherche portant sur le développement de nouvelles stratégies pour la sélection variétale : i) quel est le gain d’efficacité de la sélection génomique/phénomique par rapport aux méthodes de sélection conventionnelles chez les espèces C. canephora (diploïde) et C. arabica (allotétrapoïde) ?, ii) quel est le potentiel de la sélection phénomique pour l’amélioration de la qualité des fruits.

Plus précisément, vous aurez la charge de :
– Contribuer à la conception et à l’acquisition des données génotypiques et phénotypiques,
– Analyser des données avec les méthodes et outils les plus appropriés afin d’appuyer les décisions de sélection,
– Optimiser les programmes de sélection café du CIRAD par l’utilisation ou la création, en lien avec d’autres unités de recherche, des procédures, dispositifs expérimentaux et schémas de sélection pour maximiser le progrès génétique et intégrer la composante agro-écologique dans l’amélioration variétale,
– A terme, participer à la création de variétés plus adaptées à l’agroécologie,
– De publier les résultats de ces recherches dans des revues internationales,
– De contribuer au montage et à la mise en œuvre de projets nationaux et internationaux, ainsi qu’à l’animation scientifique de l’équipe et du réseau de partenaires.
Vous travaillerez en interaction avec les spécialistes en sélection génomique du Max Planck, des UMRs AGAP et DIADE et avec les sélectionneurs café du CIRAD.

Profil souhaité
– Doctorat en génétique et amélioration des plantes. Une expérience postdoctorale serait un plus.
– Expérience dans le domaine de la génétique quantitative appliquée et dans l’utilisation des marqueurs génétiques en sélection. Compétences en bio-analyse.
– Expérience en sélection génomique.
– Connaissances en bio-informatique appréciées.
– Goût pour l’expérimentation et le travail de terrain.
– Forte motivation pour travailler en équipe et en interdisciplinarité.
– Aptitude à la construction et à la conduite de collaborations avec des partenaires de développement et de recherche.
– Capacité à l’écriture scientifique.
– Maîtrise du français souhaitée, très bonne pratique de l’anglais écrit et oral.
– Aptitude et goût pour le travail dans les pays du Sud.
– Forte motivation pour travailler en outremer ou expatriation en milieu isolé.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: emploi@cirad.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.