L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Il contribue, s’agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité ainsi qu’à la gestion équilibrée et durable de l’eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).
Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
– une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
– une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
– des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

Mission du poste :
Piloter et participer à l’appui technique apporté aux acteurs chargés de la mise en œuvre de l’action réglementaire.
Encadrer, animer et coordonner les activités techniques et réglementaires de contrôle exercées par les services départementaux.
Organiser l’appui juridique de son service auprès des SD et, le cas échéant, des partenaires et notamment des services de l’Etat dans le cadre des polices judiciaire et administrative.

Activités principales :
Management :
– Assurer le pilotage, l’animation et le suivi des activités du service ;
– Participer au comité managérial de la direction ;
– Organiser et animer le travail d’équipe ;
– Fixer les objectifs collectifs et individuels et les échéances ;
– Evaluer les agents (entretiens professionnels et de formation) ;
– Participer à la programmation d’activité, assurer le suivi de sa mise en œuvre.

Police :
– Représenter le directeur régional dans différences instances ;
– Contribuer à la mise en œuvre, en lien avec le directeur régional, des actions pilotées par la Direction de la police et du permis de chasser (mise en œuvre des nouvelles orientations, méthodes et outils, ainsi qu’à leur évaluation) ;
– Animer avec l’appui des instructeurs/formateurs régionaux les réseaux des référents/correspondants départementaux police/police judiciaire, CITES, et police sanitaire et coordonner l’action des instructeurs régionaux technique d’intervention police ;
– Tisser et organiser des relations avec la DREAL, notamment en vue de l’élaboration d’orientations régionales en matière de contrôles eau et nature ;
– Proposer dans ce cadre les orientations prioritaires d’une stratégie de contrôle régionale adaptée aux enjeux territoriaux ;
– Veiller à l’élaboration dans chaque département des propositions de l’établissement pour les plans de contrôle départementaux dans son champ de compétences et ses priorités ;
– Appuyer le chef de service départemental lors de la préparation de la MIPE/MISEN stratégique (bilan de l’année n, propositions pour l’année n+1) et des COLDEN ;
– Evaluer la prise en compte des propositions de l’établissement dans les plans de contrôle arrêtés par le préfet ;
– Evaluer la prise en compte des avis techniques et les suites données aux contrôles par les services de l’Etat et/ou les institutions judiciaires.

Coordination des services départementaux :
– Veiller à la traduction dans chaque département du plan de contrôle en programme de contrôle pour le SD ;
– Cadrer l’exercice de programmation des SD pour l’activité contrôle des usages en intégrant les priorités nationales et régionales ;
– Veiller à la conformité de la réalisation de la programmation et organiser la remontée de difficultés éventuelles ;
– Organiser l’appui technique apporté aux SD par le service police, notamment sur des dossiers complexes, dans les demandes d’avis émanant des services de l’Etat ou des procureurs de la République ;
– Assurer le parangonnage entre les services départementaux.

Communication :
– Etre force de proposition en matière de communication, notamment sur la thématique de la police

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.