L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Il contribue, s’agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité ainsi qu’à la gestion équilibrée et durable de l’eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).
Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
– une échelle nationale ;
– une échelle régionale ;
– des échelons départementaux et locaux.

Le service conservation et gestion des espèces à enjeux est chargé d’appuyer l’OFB en termes de recherche et d’expertise sur la thématique des espèces à enjeux. Les enjeux concernent la conservation des espèces, la cohabitation entre espèces et activités humaines, et les problématiques liées à l’installation des espèces exotiques.

Le projet LIFE érismature a débuté fin 2018 et durera jusqu’à fin 2023. La population européenne d’érismature à tête blanche est menacée par son hybridation avec l’érismature rousse, espèce introduite au Royaume-Uni dans les années 50. Un plan d’action européen vise à l’éradication des populations européennes d’érismatures rousses sauvages, mais aussi captives. Le projet LIFE a pour but d’accélérer sa mise en œuvre en France. Le projet doit aussi être l’opportunité de soutenir la mise en œuvre du plan de lutte dans les pays ayant encore une population reproductrice.

Attendus spécifiques du poste de Chargé de mission « LIFE érismature »

A échéance de la fin du projet, le Chargé de mission « LIFE érismature » devra avoir produit :
• Rapport sur la population captive : livrable action D2 ;
• Guide des bonnes pratiques pour le réseau national et les partenaires internationaux : livrable action E2 ;
• Rapport de vulgarisation (Layman’s report) : livrable action A1 ;
• Organisation de la rencontre technique internationale : livrable action E2 ;
• Note de synthèse sur la situation de la population eurasienne : livrable action D4 ;
• Plan post-LIFE : livrable action F3.

Description du poste :

Mission :
Sous l’autorité du coordinateur du LIFE, l’agent réalise deux types de missions :
• Au niveau national, réguler la population sauvage d’érismatures rousses et faire l’état des lieux de la population captive ;
• Au niveau européen, développer les relations pour soutenir la mise en œuvre du plan d’éradication européen au titre de la convention de Berne de l’érismature rousse, et le plan de conservation de l’AEWA sur l’érismature à tête blanche.

Activités principales :
• Participer à l’ensemble des opérations de régulation avec le technicien du LIFE ;
• Animer le réseau des inspecteurs de l’environnement des services départementaux impliqués sur le LIFE ;
• Accompagner la mise en œuvre nationale du contrôle des détenteurs d’érismatures rousses ;
• Assister le coordinateur dans la réalisation des livrables du LIFE – rapportage et communication ;
• Mise en réseau avec la convention de Berne et l’AEWA pour organiser le transfert d’info à l’échelle de l’aire de répartition des érismatures rousses et des érismatures à tête blanche ;
• Mise en réseau avec les autorités compétentes aux Pays-Bas et organiser la transmission d’expérience terrain acquise lors du LIFE ;
• Collecter, prélever et bancariser des échantillons biologiques d’érismatures des 3 populations européennes.

Connaissances :
• Reconnaissance ornithologique ;
• Pratiques cynégétiques.

Savoir-faire opérationnel :
• Savoir rédiger ;
• Transmettre des connaissances dans un langage adapté aux différents publics ;
• Savoir travailler en réseau, y compris avec des publics mixtes de scientifiques et de décideurs, souvent à distance ;
• Manipuler des outils de communication.

Savoir-être professionnel :
• Aptitude à travailler en équipe ;
• Qualités relationnelles ;
• Sens de l’écoute et du dialogue
• Diplomatie ;
• Bonne maîtrise orale et écrite de l’anglais ;
• Patience.

CONDITIONS D’EXERCICE / SUJETIONS PARTICULIERES
• Permis B ;
• Permis de chasser (souhaitable) ;
• Permis bateau en eaux intérieures (optionnel).

Dépôt de candidature : Les personnes intéressées devront adresser leurs candidatures par courriel à recrutement@ofb.gouv.fr, en rappelant obligatoirement le numéro de référence du poste et en joignant : CV + LM

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: recrutement@ofb.gouv.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.