Contexte :
L’Office français de la biodiversité (OFB) est né le 1er janvier 2020. Ce nouvel établissement public, placé sous la tutelle des ministres chargés de l’environnement et de l’agriculture, a été créé pour protéger et restaurer la biodiversité. Il intègre les missions, les périmètres d’intervention et les 2 800 agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
Il contribue, s’agissant des milieux terrestres, aquatiques et marins, à la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité ainsi qu’à la gestion équilibrée et durable de l’eau en coordination avec la politique nationale de lutte contre le réchauffement climatique (loi n°2019-773 du 24 juillet).
Pour remplir ses missions, l’Office s’appuie sur des équipes pluridisciplinaires (inspecteurs de l’environnement, ingénieurs, vétérinaires, techniciens, personnels administratifs, etc.) réparties sur tout le territoire national. Il est organisé de façon matricielle pour prendre en compte tous les milieux, en transversalité, selon une articulation à trois niveaux :
– une échelle nationale où se définissent et se pilotent la politique et la stratégie de l’OFB (directions et délégations nationales) ;
– une échelle régionale où s’exercent la coordination et la déclinaison territoriale (directions régionales) ;
– des échelons départementaux et locaux, de mise en œuvre opérationnelle et spécifique (services départementaux, antennes de façade, parcs naturels marins, etc.).

La Direction de la Recherche et Appui Scientifique (DRAS) est l’une des 2 directions « connaissance » de l’OFB, en charge de la recherche et de l’expertise sur les espèces, sur les milieux, leurs fonctionnalités et leurs usages, ainsi que sur les risques sanitaires en lien avec la faune sauvage. Elle est composée de 5 Services (à compter du 01/01/2022) :
• Service conservation et gestion durable des espèces exploitées
• Service conservation et gestion des espèces à enjeux
• Service santé de la faune sauvages et fonctionnement des écosystèmes agricoles
• Service fonctionnement, préservation et restauration des écosystèmes aquatiques continentaux et marins
• Service anthropisation et fonctionnement des écosystèmes terrestres

Description du poste :
Mission : Réaliser des relevés de végétation (ICE, Aldous, régénération) dans la RNCFS de La Petite Pierre.

Activités principales :
La Réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS) de la Petite Pierre, créée en 1952, se situe au cœur des forêts du Parc naturel régional des Vosges du Nord. C’est un territoire de référence international pour l’étude des ongulés en milieu forestier : le cerf élaphe, le chevreuil et le sanglier, avec un programme de grande envergure sur l’équilibre forêt-ongulés mené par les services travaillant sur les espèces exploitées et les espèces à enjeux de la DRAS, en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF).
Sous l’autorité hiérarchique de la Cheffe de service adjointe (DRAS-Service espèces exploitées) et sous l’autorité fonctionnelle du technicien (DR GE-SD 67) en charge de l’application des protocoles d’étude sur la RNCFS de la Petite Pierre, le candidat(e) a pour mission d’apporter son concours aux missions et aux travaux suivants :
– Participer à la mise en œuvre d’Indicateurs de Changement Ecologique de pression sur la flore : Indice de Consommation, Indice d’Abroutissement.
– Réaliser des relevés sur la végétation forestière : relevés Aldous, suivi de la régénération forestière (sapin et hêtre).
– Saisir les données recueillies dans les fichiers/bases de données.

Profil recherché :
Personne ayant des compétences en botanique, autonome et rigoureuse, ayant une bonne aptitude pour le travail de terrain.

Connaissances :
– Candidat(e) présentant un fort intérêt pour la flore forestière ainsi qu’une capacité à mettre en œuvre avec rigueur et autonomie des protocoles scientifiques.
– Aisance dans l’utilisation de l’outil informatique.

Savoir-faire opérationnel :
– Compréhension des protocoles à appliquer
– Autonomie dans la mise en œuvre de protocoles.
– Sens de l’orientation (savoir s’orienter et se repérer en forêt et lire une carte).
– Motivation pour le travail sur le terrain dans des conditions parfois difficiles (météo capricieuse sur le massif, conditions boueuses ou neigeuses).

Savoir-être professionnel :
– Sens de l’organisation, rigueur dans la prise de données.
– Autonomie dans la mise en œuvre de protocoles.
– Savoir s’adapter à la situation de terrain pour apporter des réponses opérationnelles.

Relations internes :
Réalise des missions pilotées par plusieurs chargés de recherche de différents services de la DRAS (espèces exploitées et espèces à enjeux) sous l’autorité hiérarchique de la Cheffe de Service adjointe (DRAS-Service espèces exploitées) et sous l’autorité fonctionnelle du technicien du territoire d’étude de LPP (DR GE-SD 67).
Relations externes :
Relations régulières ou ponctuelles avec ONF, SD 67-DR GE OFB, PNR des Vosges.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: maryline.pellerin@ofb.gouv.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.