Contexte
Créée en 1996, la réserve naturelle nationale de La Trinité est située à une centaine de kilomètres du littoral de la Guyane française sur les communes de Mana et Saint-Elie, entre les bassins versants des fleuves Mana et Sinnamary. Isolée dans les terres au sud-ouest du barrage de Petit Saut, elle protège 76 903 hectares de forêt tropicale humide et est gérée par l’Office national des forêts.
De par sa superficie et son emplacement, la réserve de La Trinité occupe une place stratégique dans la protection de la forêt tropicale humide. Sa faune, sa flore, ainsi que la mosaïque de milieux rencontrés en font un site exceptionnel, considéré comme haut lieu de biodiversité.
Le plan de gestion 2018-2027 permet d’assurer une continuité et une cohérence de la gestion dans l’espace et le temps (téléchargeable en ligne ici : https://www.reserve-trinite.fr/autres/espacetelechargements/).
Il est la référence permanente pour la gestion pendant la durée du plan et une
mémoire de la réserve naturelle, réactualisée régulièrement, à l’usage des équipes successives.
Il facilite également la transmission des acquis entre les gestionnaires du réseau des espaces protégés et se décline en 3 tomes :
– A. Diagnostic de la réserve naturelle : état des lieux du patrimoine naturel, de la valeur
patrimoniale des espèces, du patrimoine culturel, du contexte socio-économique, de l’éducation à l’environnement et de la communication.
– B. La synthèse des points clés du diagnostic, la définition des grands « enjeux »
terminologie Réserves naturelles de France) et la définition des objectifs à long terme.
– C. Plan d’action : définition des objectifs à court terme, du tableau de bord et des indicateurs
de suivis.
A l’aide de la réactualisation de l’état des lieux de la réserve et du diagnostic établi sur la consultation des partenaires et des acteurs du territoire, quatre enjeux de conservation du patrimoine naturel ont pu être dégagés : le bloc forestier, les savanes-roches, le réseau hydrographique et la forêt submontagnarde.
Pour chaque enjeu, un objectif à long terme (OLT) est associé : conservation du bloc
forestier, évolution sans impact anthropique des savanes-roches, maintien de la fonctionnalité
écologique des cours d’eau et garantir la libre évolution de la forêt nuageuse.
Quatre facteurs clefs de réussite (FCR) pour la conservation à long terme y sont associés :
surveillance, acquisition de connaissances et partenariats, ancrage territorial et
fonctionnement/administration.

Pour le FCR acquisition de connaissances, la réserve participe à l’amélioration des connaissances sur la forêt tropicale humide et souhaite devenir un site de référence pour les partenaires scientifiques.
Les états visés sur le long terme sont : l’évolution naturelle du milieu et des espèces associées est rigoureusement suivie (changement climatique) & la réserve devient un acteur dans l’identification de nouvelles espèces et la caractérisation des habitats.
Les facteurs d’influence identifiés (pressions ou menaces) pour les enjeux de conservation sont essentiellement liés à l’exploitation minière légale ou illégale (en périphérie nord de la réserve) et à la fréquentation par les équipes scientifiques.
Pour atteindre tous ces objectifs des opérations de gestion sont définies, cet ensemble constitue le plan d’action.
L’offre de stage proposé consiste, avec l’appui de l’équipe de la réserve de La Trinité, des services R&D et SIG, sous l’autorité du conservateur et sous la responsabilité hiérarchique du chef de service SYLVETUDE, à proposer et à appliquer des méthodes d’analyse de données satellites récentes couvrant la réserve et sa périphérie, en particulier Sentinel-2 mais aussi SPOT5, SPOT6/7, Planet et du LIDAR aérien…, afin d’établir à partir de la première cartographie des grands faciès et de certains habitats particuliers déjà réalisée, une nouvelle cartographie des habitats particuliers de la réserve naturelle (cambrouse, pinotière, palmier bâche, savane-roche…) ainsi que des impacts anthropiques (orpaillage) et de déceler des évolutions temporelles (zone dynamique de chablis, revégétalisation du secteur minier, saisonnalité sur les inselbergs…).

Il s’agira entre autres, de répondre aux fiches actions suivantes :
CS1 – suivi cartographique de la continuité et de l’intégrité du couvert forestier des habitats de la réserve.
CS2 – suivi de la dynamique de résilience des zones dégradées.
CS5 – caractériser et cartographier les habitats particuliers et faciès de la Roche-Bénitier et du Mont Tabulaire.
CS6 – suivi cartographique du couvert végétal des strates herbacées et arbustives caractéristiques des savanesroches.
SP4 – veille cartographique et satellitaire de l’évolution des surfaces exploitées.
SP6 – suivi des impacts et des zones d’occupation par photographies aériennes.
SP7– favoriser et participer à la mise en place d’outils permettant la prise en compte de la réserve et garantissant son intégrité.
SP9 – assurer un rôle de veille et d’alerte sur les impacts potentiels des projets structurants.
CC4 – inclure les données de surveillance dans les rapports d’activité.

Le rendu attendu comprend la réalisation de cartes thématiques (habitats particuliers, impacts anthropiques, évolutions temporelles), la mise en forme des données géographiques produites permettant des suivis temporels, ainsi qu’un rapport présentant le rappel des objectifs, la méthodologie, les résultats illustrés et chiffrés, et une discussion liée à l’amélioration de la cartographie des habitats.

Conditions :
Offre de stage de 4 mois, débutant au 1/03/2022. Temps complet de 35h/semaine. Poste localisé à la Direction territoriale Guyane de l’Office national des forêts au sein du service Sylvétude. Le(la) stagiaire devra être autonome pour venir au bureau (541 route de Montabo, 97300 Cayenne).
Les frais de déplacement et d’hébergement en Guyane ne sont pas pris en charge par l’employeur,
en dehors des éventuelles missions de terrain.

Profil recherché :
Minimum Bac+3, spécialité Géomatique et Télédétection, avec un intérêt marqué pour le domaine de l’environnement ou formations Ecologie / Environnement avec une composante forte SIG et télédétection.
Attitude dynamique, aptitude à la communication et au travail en équipe. Très bonne capacité
rédactionnelle et de synthèse.
Maîtrise du logiciel de cartographie QGIS et bonnes connaissances de ARCGIS, ainsi que des logiciels de bureautique (Excel, Word …).
Bonnes connaissances des données de télédétection satellite (optique), et des méthodes et outils de traitement d’images

Conditions de santé :
Vaccination contre la fièvre jaune obligatoire pour venir en Guyane. Bonne condition physique exigée pour le terrain et pour les deux missions héliportées envisagées à des fins de validation cartographique in-situ.

Gratification :
Selon le taux de gratification en vigueur au 1er janvier 2022.
Candidature (CV et lettre de motivation) à adresser au plus tard le 4 février 2022 à l’adresse mail suivante : luc.ackermann@onf.fr. Un entretien de motivation sera réalisé.

Plus d’informations sur la réserve naturelle nationale de La Trinité : www.reserve-trinite.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: luc.ackermann@onf.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.