Stage M2 : Caractérisation de la macrofaune épigée dans les systèmes de
culture viticoles

* Suite à un désistement, l’offre est de nouveau à pourvoir *

Contexte scientifique :
Le système agraire étudié est le milieu viticole, il abrite une grande diversité de pratiques. La faune du sol est impliquée dans de nombreux processus écologiques tels que la dégradation de la matière organique, la séquestration du carbone, la décomposition et le recyclage des nutriments ou encore le maintien de la structure du sol. Aujourd’hui, de nombreuses études démontrent le fort déclin des populations d’insectes (Robinson et Shuterland, 2002 et Hallmann et al., 2017). Or, dans l’évaluation des causes d’extinction des espèces, les activités agricoles représentent la deuxième cause de menaces (Maxwell et al., 2016). La macrofaune épigée, et parmi elle les isopodes terrestres, peut ainsi être employée comme indicateur de l’état du milieu suite aux différentes perturbations recensées (Gerlach et al., 2013).
Ce stage s’insèrera dans le cadre du projet de thèse de Cécilia Mondet qui traite de la macrofaune épigée dans les vignobles, et plus particulièrement des détritivores, selon les systèmes de culture et les pratiques. Pour cela, le (la) stagiaire travaillera conjointement avec une doctorante.

Hypothèses testées dans le projet :
La diversité taxonomique comme fonctionnelle des espèces inventoriées et leur activité/ densité témoignent des facteurs locaux (pratiques culturales) comme paysagers qui s’exercent sur ces communautés (Isaia et al., 2006, Masoni et al., 2017). De même l’usage de pesticides, le labour ou le déchaumage sont à l’origine de perturbations et souvent de mortalité chez ces espèces (Sharley et al., 2008). Ainsi en comparant les trois grands systèmes utilisés en viticulture (conventionnel, biologique, biodynamie), on s’attend à des résultats contrastés comme cela peut être le cas en grandes cultures où des différentiels d’activité/ densité et de diversité spécifique sont retrouvés.
La mesure des traits écologiques des individus collectés sur les différents sites ainsi que des tests comportementaux permettront de mettre en évidence quels traits subissent une pression sélective induite par les différentes pratiques viticoles et l’impact qu’il pourrait y avoir sur les services écosystémiques rendus.

Missions proposées au stagiaire :
Synthèse bibliographique sur le sujet
Analyse de la campagne de terrain d’échantillonnage réalisée avec une méthode d’inventaire non létale, comptage et identification d’organismes du sol (analyse photographique + mesures de traits), calcul de variables descriptives des parcelles
Analyses statistiques des résultats (comparaison possible avec une campagne d’inventaire réalisé sur un autre site)
Tests comportementaux sur les isopodes terrestres issus de populations naturelles
Rédaction du rapport

Compétences particulières souhaitées : Etudiant(e) en M2 issu(e) d’une formation en biologie – écologie. L’étudiant(e) devra faire preuve de rigueur pour le travail d’analyses, ainsi que de patience dans les observations et la prise de données.
Une expérience ou un intérêt préalable pour la faune du sol est souhaitable (préciser si capacité de détermination de certains groupes). Qualités relationnelles, autonomie et sens de l’organisation appréciés. Permis de conduire. Une expérience avec le logiciel R, les biostatistiques sera également appréciée notamment de l’analyse multivariée.

Informations pratiques :
Le stage se déroulera à Poitiers, dans les locaux de l’équipe EES du laboratoire EBI.
La durée du stage est de six mois maximum, avec un début souhaité en janvier ou février 2022 en fonction des disponibilités du (de la) stagiaire et de la date de soutenance de stage de son université de formation.
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser aux personnes suivantes rapidement :
1) MONDET Cécilia, Univ. Poitiers, +33/5 49 36 62 46 – cecilia.mondet01@univ-poitiers.fr
2) CAUBET Yves, MCU, EBI-EES, Univ. Poitiers, yves.caubet@univ-poitiers.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: cecilia.mondet01@univ-poitiers.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.