Contexte :
Les plantations forestières mixtes (c’est-à-dire les plantations où plusieurs espèces d’arbres sont mélangées) peuvent être une stratégie évolutive et économiquement accessible pour concilier les avantages économiques et environnementaux, et pour réduire la vulnérabilité des plantations au changement climatique (CC). Cependant, malgré les preuves scientifiques des avantages potentiels des plantations d’essences mixtes, les monocultures sont encore très répandues dans le monde. Les raisons de la résistance apparente des propriétaires fonciers et des parties prenantes aux plantations mixtes doivent être identifiées et traitées dans les futures politiques forestières afin de promouvoir l’expansion à grande échelle de plantations forestières mixtes plus résistantes au CC. Le projet MixForChange (UE Biodiversa) vise à identifier les principales contraintes et opportunités pour l’expansion des plantations mixtes dans le sud-est du Brésil, en France et en Suède.

Objectifs de l’étude :
Dans le cadre de ce projet, nous recherchons un étudiant intéressé par la compréhension des perceptions des parties prenantes concernant les obstacles et les motivations en faveur des plantations mixtes. L’étudiant réalisera des entretiens semi-directifs avec un panel d’acteurs (gestionnaires, propriétaires forestiers, chercheurs) s’occupant de plantations mixtes dans la région Nouvelle-Aquitaine afin d’identifier les difficultés techniques et les solutions. L’étudiant(e) travaillera en étroite collaboration avec Leticia Bulascoschi (Université de São Paulo) qui mène cette recherche au sein de MixForChange dans le cadre de son doctorat. Il/elle travaillera dans l’environnement stimulant offert par un projet international et contribuera aux données d’une étude transnationale qui implique des collègues de France, de Suède et du Brésil.

Tâches sous la responsabilité de l’étudiant(e) :
– Recherche bibliographique sur les perceptions des parties prenantes à l’égard des plantations mixtes
– Le protocole d’entretien a déjà été élaboré par Leticia Bulascoschi. Leticia Bulascoschi réalisera les entretiens au Brésil et en Suède. L’étudiant sera chargé de l’adaptation du protocole au contexte français, la zone d’étude étant centrée sur la région Nouvelle-Aquitaine
– L’étudiant établira une liste de répondants en interaction avec ses superviseurs et réalisera les entretiens, d’abord seul puis accompagné de Leticia en août
– Analyse des données et rédaction du rapport
Profil :
Le stage s’adresse à un étudiant de niveau M1 en sciences forestières. Un intérêt pour les sciences sociales appliquées au secteur forestier est requis, ainsi qu’une bonne maîtrise de l’anglais.
Vous êtes curieux, autonome, disposez d’une aisance à l’orale et de bonnes capacités de synthèse et rédactionnelle.

Conditions :
Lieu : l’étudiant sera basé au sein de l’association IEFC, 69 route d’Arcachon, 33610 Cestas, situé sur un site majeur de recherche forestière de l’INRAE.
Conditions matérielles : L’étudiant disposera d’un bureau, d’un ordinateur portable, et bénéficiera du restaurant d’entreprise. Il est préférable de disposer d’un véhicule.
Gratification : indemnités de stage selon la réglementation, remboursement des frais de déplacement professionnel

Maître de stage :
– Christophe Orazio, ingénieur forestier et directeur de l’association IEFC

Personnes ressources :
– Joannès Guillemot, chercheur au CIRAD (Unité Eco&Sols):
– Leticia Bulascoschi, doctorante à l’Université de São Paulo
– Philippe Deuffic, ingéieur de recherche en sciences sociales, INRAE
– Benoît de Guerry, ingénieur forestier à l’IEFC

Veuillez soumettre votre candidature (CV + lettre de motivation) à contact@iefc.net avant la fin du mois de mars.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: contact@iefc.net

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.