La résilience du modèle alimentaire actuel est questionnée du fait de l’épuisement des ressources naturelles et du changement climatique qui bouleversent nos écosystèmes et compromettent leur capacité à fournir des fonctions essentielles. La « reterritorialisation » les systèmes alimentaires est de plus en plus proposée comme l’une des voies vers la résilience alimentaire. Ainsi, favoriser les fermes pour qu’elles disposent localement de leurs facteurs de production, mais surtout de commercialisation et de transformation de leurs produits dans un territoire permettrait aux habitants de ce territoire de subvenir localement à leurs besoins de base. Si cela est relativement simple pour des exploitations en maraichage voire en élevage, c’est moins évident pour des exploitations en grandes cultures, d’autant qu’une grande partie des productions part à l’export.
Ce projet de stage s’inscrit dans le projet Aliment’Actions mis en œuvre depuis 2018 sur Zone Atelier Plaine & Val de Sèvre (Bretagnolle et al. 2018 ; za-plaineetvaldesevre.com). L’objectif du stage sera de déterminer les capacités d’un territoire agricole (la Zone Atelier) à répondre aux besoins de sa population et au-delà (celle des villes ou d’autres pays) et d’identifier les scénarios de production à l’échelle de ce territoire (ex. type de cultures, type d’élevage, …) garantissant sa résilience alimentaire. La personne recrutée aura à disposition des données d’usage des terres et de producteurs en vente directe ou circuits courts. Le stage consistera dans un premier temps à rassembler les données nécessaires pour estimer la demande alimentaire du territoire (ex. nombre d’habitants par classe d’âge, besoin alimentaire journalier …). Dans un deuxième temps, il s’agira à partir des cartes d’usage des sols d’estimer la capacité de ce territoire agricole à couvrir les besoins alimentaires de sa population. La dernière partie du stage consistera à estimer les surfaces par type de produits qui seront nécessaires pour atteindre une autonomie alimentaire, et d’identifier ainsi la part de production qui pourrait subvenir aux besoins d’autres territoires.

Encadrement
Vincent Bretagnolle (CNRS, CEBC) breta@cebc.cnrs.fr
Sabrina Gaba (INRAE, CEBC) sabrina.gaba@inrae.fr
Philippe Pointereau (Solagro, Toulouse) philippe.pointereau@solagro.asso.fr

Compétences recherchées
Etudiant.e en Master 2 ou 3ème année d’école d’Ingénieur. Profil ouvert (agroécologie, écologie, économie, sciences sociales, sciences de gestion, sciences politiques, statistique, …)
– Enthousiasme pour le projet, Autonomie, Rigueur et Esprit d’Initiatives
– Compétences en système géographique QGIS et/ou en programmation R
– Connaissances du monde agricole serait un plus

Gratification & Condition d’accueil
Le.la stagiaire sera accueillie au Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (sud de Niort) au sein de l’équipe Agripop. Il/elle participera aux animations de l’équipe et du consortium du projet Aliment’Actions.
Gratification au tarif en vigueur (~570 euros par mois)
Possibilité d’hébergement sur place ; nombreuses colocations autour du centre.
Restauration collective à midi

Modalités de candidature
Faire parvenir un CV et une lettre de motivation à sabrina.gaba@inrae.fr , breta@cebc.cnrs.fr et philippe.pointereau@solagro.asso.fr
Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur réception. Un échange par visioconférence sera organisé avec les candidat-e-s présélectionné-e-s.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: sabrina.gaba@inrae.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.