Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St-Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, l’archipel Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses (depuis 2007), est placé sous l’autorité d’un Préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises ainsi que des réserves des îles Eparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin). Les TAAF mettent en place sur ces districts un modèle de gestion permettant de concilier le développement d’activités humaines raisonnées et la protection d’un patrimoine naturel d’exception. Ces territoires insulaires et les zones marines qui leurs sont associées offrent à la France une position privilégiée au niveau international pour répondre aux grands enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, étude du changement climatique, gestion durable des ressources marines, etc.).
La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts, notamment en matière de gestion des espaces naturels classés et de préservation de la biodiversité.
Pour la mise en œuvre du plan de gestion 2018-2027 de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, des agents de terrain sont recrutés chaque année et détachés sur les districts austraux. C’est également le cas pour la gestion de la réserve naturelle de l’archipel des Glorieuses, qui a vocation à être étendue prochainement à l’échelle du district des îles Eparses.
En fonction de leur spécialité, les agents de terrain sont en lien permanent avec les référents thématiques du siège (Flore / Oiseaux / Mammifères introduits) qui assurent leur coordination scientifique (définition des missions et des protocoles, récolte et saisie des données, analyses, plannings théoriques, etc.). En appui au chef de service, sous la responsabilité de la coordinatrice opérationnelle et en lien permanent avec les référents thématiques du siège, la personne recrutée aura pour objectifs :
– d’appuyer la mise en œuvre des plans et document de gestion des réserves naturelles
– d’encadrer sur le plan technique, logistique et opérationnel les agents de terrain,
– d’apporter un soutien logistique et organisationnel au chef de service, à la coordinatrice et à l’ensemble de l’équipe,
– de veiller à la prise en compte des besoins, de s’assurer de leur bonne articulation avec les besoins exprimés par le siège et les contraintes sur les îles,
– de faciliter la mise en œuvre opérationnelle des actions de gestion des réserves,
– d’assurer un lien permanent et efficace entre le siège et les îles,
– de maintenir un lien étroit avec les autres services et directions des TAAF, ainsi qu’avec les partenaires.
Ce poste est placé sous l’autorité du Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, et sous la responsabilité hiérarchique directe de la coordinatrice opérationnelle au sein de la direction de l’environnement.
Des évolutions d’organisation de la direction sont susceptibles de modifier le service de rattachement ainsi que le périmètre géographique du poste.

DESCRIPTION DE LA MISSION :
Au siège des TAAF, en appui à la coordinatrice opérationnelle , l’adjoint(e) sera en charge du suivi des opérations relatives aux infrastructures, à la planification et à l’organisation logistique, à savoir :
– Appuyer l’équipe de la direction de l’Environnement dans la préparation des opérations de soutien logistique : rotation du Marion Dufresne et vols vers les îles Eparses (expression de besoins, élaboration du planning touristique, préparation du matériel, etc.) ;
– Assister les référents thématiques pour l’organisation des campagnes sur le terrain (centralisation des besoins, construction des calendriers des moyens nautiques et aériens, suivi des commandes de matériel, etc.) ;
– Identifier les besoins relatifs aux sites isolés, et appuyer les Services techniques dans la définition et mise en œuvre de la stratégie de gestion des infrastructures (cabanes dans les australes par exemple) ;
– Contribuer à la préparation des sessions de formation relatives aux réserves naturelles (chefs de districts, militaires, agents Environnement) ;
– Définir et animer la stratégie de dépollution des sites isolés sur les districts ;
– Participer aux activités transversales des réserves naturelles (bilan d’activités, alimentation des indicateurs, etc.).
Pour l’exercice de ses fonctions et en fonction des besoins identifiés, la personne recrutée pourra être amenée à participer à des rotations du Marion Dufresne ou à des missions sur le terrain dans les îles Eparses.
La répartition, thématique et/ou géographique, des missions entre la coordinatrice opérationnelle et son adjoint pourra faire l’objet de précisions et d’adaptations.

Formation supérieure en environnement (Bac +5, école d’ingénieur/université ou équivalent)
SAVOIR-FAIRE
– Expérience dans la coordination environnementale ou la gestion d’espaces naturels Expérience en gestion administrative et opérationnelle de projet (organisation de réunions, communication, rapportage, préparation de documents de travail, planification, suivi budgétaire, etc.)
– Expérience dans l’animation de plans de gestion environnementaux
– Expérience dans l’organisation logistique de missions de terrain (de préférence en milieu isolé)
– Connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales
– Une connaissance des TAAF serait un atout certain
SAVOIR-ETRE
– Sens aigu de l’organisation et de la planification
– Capacité d’analyse des contraintes techniques et des problèmes
– Maitrise du reporting
– Sens des responsabilités
– Sens du contact (bonne écoute et facilité dans le dialogue)
– Aptitude à la gestion d’équipe
– Qualité rédactionnelle
– Facilité d’adaptation ; Réactivité

24 mois (potentiellement renouvelable)
Prise de poste souhaitée : Mars 2022
Pour tout renseignement sur le poste, merci d’envoyer un mail sur la boîte reserve.naturelle@taaf.fr

Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mr Le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_CDD_COORDINATION_2022_NOM_Prénom

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: reserve.naturelle@taaf.fr

Pout toute autre question, vous pouvez contacter sfecodiff@sfecologie.org.